Dans la presse

"Pendant la guerre, les affaires continuent"

Presse internationale, Mercredi 15 août. Au menu de la presse internationale ce matin, les tentatives du régimes syrien pour contourner les sanctions décidées à son encontre, les doutes d’une partie de la presse israélienne au sujet d’éventuelles frappes sur l’Iran, et les gagnants de l’Euro Millions.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec les tentatives du régime syrien pour contourner les sanctions décidées à son encontre.
 
The Wall Street Journal rappelle tout d’abord que la Russie et la Chine ne contreviennent pas au droit international, en n’appliquant pas les sanctions décidées par les Occidentaux et plusieurs pays du Proche-Orient, puisque ces mesures de rétorsion sont des sanctions unilatérales, décidées pays par pays, et non des sanctions internationales, qui doivent, elles, être approuvées par le Conseil de sécurité de l’Onu. D’après plusieurs documents que le journal s’est procurés, la Syrie tenterait par tous les moyens de vendre son pétrole via des sociétés offshore montées en Russie et en Malaisie, pour éviter aux acheteurs de se retrouver blacklistés, et elle pourrait avoir recours, ou avoir eu recours, également, à plusieurs banques russes pour faire exécuter ces paiements. Le problème du transport du pétrole aurait été réglé par l’utilisation de tankers loués à Singapour et à des navires russes basés en mer Noire. D’après d’autres documents cités par The Wall Street Journal, le régime syrien serait parvenu, aussi, à conclure un marché d’achat de fuel auprès de la compagnie angolaise Sonangol, 200 000 tonnes mensuelles à 855 dollars la tonne - un marché conclu grâce aux bons services d’une entreprise sud-africaine, Avon Oil Trading Limited.
 
Du côté du journal de gauche israélien Haaretz, il est question ce matin d’autres documents, ceux qu’un journaliste aimerait trouver un jour dans les tiroirs du bureau de Bachar El Assad. Un rédacteur en chef du journal raconte qu’il il aimerait connaître les secrets de la diplomatie syrienne, comprendre par exemple comment les Syriens justifient depuis des années les échecs répétés des discussions de paix avec Israël, et savoir si oui, ou non, il est vrai que la Syrie a réussi à construire un réacteur nucléaire dans le désert, sur les bords de l’Euphrate – bref, que pense, au fond, l’ennemi de toujours ?
 
La presse israélienne qui continue de spéculer, par ailleurs, sur l’opportunité d’éventuelles frappes préventives contre l’Iran. Les journaux sont nombreux à douter, même s’ils estiment qu’Israël ne peut pas perdre cette guerre envisagée contre l’Iran - un doute dont fait part  ce matin Yediot Ahronot, en expliquant qu’il faut apprendre à faire la différence entre perdre une guerre, et le fait de ne pas la gagner.
 
Et on termine avec la belle histoire d’un couple de Britanniques, qui vient de remporter les 190 millions d’euros de la cagnotte de l’EuroMillions. Les heureux gagnants font la Une de toute la presse anglaise, et notamment du Guardian, qui titre ce matin: «No more nightshifts ! », «les horaires de nuit, c’est fini !». «Nous avons acheté (ce ticket) parce que nous avions besoin d'argent», ont raconté les gagnants au journal. «Tout le monde tire le diable par la queue avec la récession et ce mois a été particulièrement difficile, pour ne rien vous cacher. C'était vraiment dur».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine