Accéder au contenu principal

Homosexualité : l'Église réaffirme ses positions sur le mariage et l'adoption

À l'occasion de la fête de l'Assomption, célébrée ce mercredi, une prière rappelant l'opposition de l'épiscopat français à deux réformes voulues par François Hollande sera lue dans la plupart des églises du pays. Elle a été inaugurée mardi, à Paris.

PUBLICITÉ

AFP - Notre-Dame de Paris a inauguré mardi soir, veille de la fête de l'Assomption, la prière universelle proposée par le Cardinal André Vingt-trois, et qui "fait le buzz" en raison de sa dimension sociétale et politique.

Lors d'une grand-messe célébrée moitié en français, moitié en latin, suivie par une longue procession fluviale sur la Seine, qui a réuni 4600 personnes, selon les organisateurs, Mgr Rino Fisichella a prononcé les intentions de prière guettées de toute part.

Celles-ci invitent à davantage de compassion et de générosité "envers les victimes de restrictions diverses et qui voient l'avenir avec inquiétude".

AFP - Une enquête de l'Ifop portant sur "les Français, les catholiques et les droits des couples homosexuels" montre que 65% des Français sont favorables au mariage homosexuel, en progression de deux points par rapport à un sondage réalisé il y a un an.
"En revanche, relève l'enquête à paraître mercredi dans La Lettre de l'Opinion, les avis sont beaucoup plus partagés en ce qui concerne l'adoption d'enfants par les couples homosexuels : 53% des Français y serait favorables, chiffre en retrait de 5 points par rapport à l'année dernière".

Elles appellent à prier pour "ceux qui ont été récemment élus, pour que leur sens du bien commun de la société l'emporte sur les requêtes particulières".

Pour "que les familles en attente légitime d'un soutien de la société ne soit pas déçues", et "pour que les enfants "cessent d'être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l'amour d'un père et d'une mère".

Enoncées depuis près d'un an par le Cardinal André Vingt-Trois, ces positions de l'Eglise catholique ont surtout marqué par la dimension politique qu'elles comportent, notamment face à la question du mariage et de l'adoption au sein de couples homosexuels.

Aucune manifestation n'a cependant troublé la procession fluviale aux chandelles qui a suivi, où la statue en argent de la Vierge Marie, célébrée lors de la fête de l'Assomption, était en tête d'une flotte de 14 bateaux-mouche.

Elle a été saluée par quelques sifflets, mais surtout de très nombreux applaudissements de touristes massés sur les ponts enjambant la Seine, ébahis de voir ces fidèles chantant des "Ave Maria", encadrés par les chevaliers du Saint-Sépulcre de Jérusalem, en grande tenue avec leur cape blanche frappée de la croix des chrétiens de Terre Sainte.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.