Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Rentrée à rixes !"

Presse française, Mercredi 22 août. Au menu de la presse française ce matin, le premier Conseil des ministres de la rentrée, des prévisions de croissance optimistes (trop ?) de croissance pour 2013, et le dossier des Roms, dont l’insertion en France reste difficile.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avecle Figaro, qui revient ce matin sur la rentrée du gouvernement.
 
Le premier Conseil des ministres a lieu aujourd’hui,  et du côté du Figaro, on piaffe déjà d’impatience: déficits, croissance en berne, chômage, c’est «l’état d’urgence pour Hollande», qui n’aurait pas dû prendre de vacances, d’après le Figaro. Les Français attendraient «un président au travail, actif et réactif». «Du courage, vite !», s’exclame le Figaro, en rappelant que «la patience a ses limites».
 
Le Conseil des ministres de la rentrée va se tenir sur fond de baisse des prévisions de croissance, rappelle Libération, qui titre sur le «rendez-vous» du président avec la crise. Quand «Hollande se découvre une ex-croissance», Libé s’inquiète de voir le gouvernement continuer de tabler sur une augmentation du PIB de 1,2 % pour 2013, alors que la plupart des économistes affirment que ça ne va pas être possible.
 
Les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas là, puisque Libération explique que le ralentissement de la conjoncture en Allemagne, où les effets de la crise européenne commencent à se faire sentir, pourrait avoir de grosses répercussions dans l’Hexagone.
 
Parmi les projets attendus pour cette rentrée, la création de 150 000 emplois d’avenir sur 5 ans. Les Echos se sont procuré la copie du projet de loi qui précise la façon dont va être mise en place ce dispositif réservé aux jeunes de 16 à 25 ans pas ou peu qualifiés, pour une durée de 1 à trois ans. La différence avec feux les emplois jeunes, c’est que cette fois les entreprises pourront y avoir recours, sous certaines conditions, et les futurs enseignants aussi. Les emplois d’avenir qui ne convainquent pas les Echos, qui voient dans cette mesure «un énième système de lutte provisoire, partiel et coûteux contre le chômage».
 
Ce sera à Jean-Marc Ayrault de convaincre les Français du contraire, selon les Echos, qui rapportent que le Premier ministre lance à partir de ce matin une offensive médiatique pour contrer les accusations d’ «inaction».
 
Au programme, toujours, de la journée, une réunion sur les Roms, dans la foulée du Conseil des ministres. Une question sensible après la polémique sur les démantèlements de leurs campements. «Sortons de la politique des bulldozers», plaide l’Humanité, en demandant un traitement humain pour ces «citoyens européens de seconde zone».
 
Le dossier des Roms, à la Une également ce matin de la Croix, qui évoque les pistes possibles pour faciliter leur insertion.
 
Le gouvernement a dit qu’il allait lever les barrières qui les empêchent d’obtenir un emploi au même titre que les Français - c’est à lire dans le Figaro, qui explique que le marché du travail est pour le moment presque totalement fermé aux citoyens bulgares et roumains.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.