Dans la presse

Prince Harry : le poids des maux, le choc des photos

Au menu de la presse internationale, les déclarations de Lance Armstrong, les frasques d'Harry en images et la statue de cire de François Hollande.

Publicité

Dans les journaux étrangers ce matin, les premières réactions à la décision prise jeudi soir par Lance Armstrong : le septuple vainqueur du tour de France, soupçonné de dopages renonce à poursuivre la bataille judiciaire qui l’opposait à l’agence américaine antidopage.

« Il vient toujours un point dans la vie d’un homme ou l’on se dit : trop c’est trop »…
Voilà les déclarations de Lance Armstrong cité par le New York Times.
Une petite phrase qui met fin à la bataille juridique qui l’oppose à l’agence américaine anti dopage, qui l’accuse de s’être dopé de 99 à 2005. En stoppant la bataille juridique, le champion renonce à tous ses titres.

Pas très tendre avec l’ancienne gloire du cyclisme, le quotidien Usa Today estime que Lance Armstrong n’est guère plus qu’un menteur. Un Ben Johnson du vélo : le sprinter canadien a été reconnu coupable de dopage après avoir battu le record du monde du 100 m en 88 aux JO de Séoul.

A la une des journaux du monde entier et pas que des tabloïds britanniques, les dernières frasques en date du prince Harry, pris en photo à Las Vegas avec un téléphone portable dans le plus simple appareil à coté d’une jeune fille.

L’histoire date de mercredi, mais ce vendredi, malgré l’interdiction de la famille royale, le tabloïd The Sun publie les fameuses photos : on y voit Harry en pleine partie de strip-billard, variante de strip-poker…complètement nu, aux coté d’une jeune fille. Des clichés pris à Las Vegas à l’aide d’un téléphone portable.

Mais au-delà des images, le traitement de ce scandale est très révélateur de l’état d’esprit dans lequel se trouve actuellement la presse britannique.

Des tabloïds qui passent outre les injonctions de la famille royale pour publier des scandales…ca s’est déjà vu par le passé….mais en pleine enquête sur les écoutes téléphoniques illégales du journal news of the world…la presse s’était légèrement assagi…

Pas le Sun : Le journal explique que ces clichés du petit-fils de la reine Elizabeth ont déjà été largement diffusés sur internet et que ses lecteurs ont bien le droit eux aussi de les voir. Et de se justifier : " que nos lecteurs puissent participer au débat sur l'homme qui est le troisième dans l'ordre de succession au trône, c'est aussi simple que cela".

Et puis pour terminer cette photo à la une du Wall Street Journal - ce n’est pas le prince Harry qu’on trouve, mais le président français.
Regard déterminé, sourire en coin et mains derrière le dos, imperturbable à coté d’une employée qui lui brosse le costume.
Imperturbable, et pour cause, le Wall Street Journal s’intéresse à la statue de cire de François Hollande, une statue plus vraie que nature qui a fait son entrée hier au musée de madame Tussauds à Londres.

Cout de cette nouvelle effigie : 190 000 euros. Le double en cire de François Hollande a été placé entre David Cameron et Angela Merkel, preuve qu’il a acquis une vraie stature internationale. 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine