RUSSIE

Attentat-suicide meurtrier au Daguestan

Une kamikaze a activé sa ceinture d’explosifs dans la maison d'un cheikh au Daguestan, république instable du Caucase russe, provoquant la mort de sept personnes. Moscou, qui lutte contre des islamistes dans la région, peine à juguler les violences.

Publicité

AFP - Six personnes parmi lesquelles un cheikh ont été tuées mardi dans un attentat commis par une femme kamikaze au Daguestan, a annoncé le ministère de l'Intérieur de cette république instable du Caucase russe.

"Hormis la kamikaze, six personnes sont mortes dans l'explosion, dont le cheikh Saïd-Afandi", a précisé le ministère dans un communiqué.

L'attentat a eu lieu dans la maison du religieux, âgé de 75 ans, dans la région de Bouïnaksk, a ajouté cette source.

"Selon des données préliminaires, une femme se faisant passer pour une fidèle s'est approchée (du cheikh, ndlr) et a déclenché une bombe accrochée à sa ceinture", a souligné le ministère.

Le 19 juillet, le mufti du Tatarstan, république de Russie centrale de tradition musulmane, avait été blessé dans un attentat et son adjoint tué par balle.

La Russie lutte contre une insurrection islamiste intense dans le Caucase, principalement au Daguestan et en Ingouchie, des régions régulièrement touchées par des attaques que les autorités imputent à des militants cherchant à établir un Etat islamique dans le Caucase russe.

Moscou peine toujours à juguler ces violences, qui se produisent parfois hors de la région du Caucase du Nord. La rébellion a notamment revendiqué le double attentat suicide de mars 2010 dans le métro de Moscou (40 morts) et celui à l'aéroport Moscou-Domodedovo en janvier 2011 (36 morts).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine