Dans la presse

"Ne se fâcher avec personne revient-il à se faire des ennemis partout ?"

Presse française, Jeudi 30 août. Au menu de la presse française ce matin, la main tendue du gouvernement au patronat français, qui hérisse la gauche de la gauche et suscite l’ironie de la droite, et l’annonce de la «refondation» de l’Education nationale – il était temps ?

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec l’appel lancé hier par le gouvernement au patronat, un appel «au patriotisme et au sens de l’intérêt général».
Jean-Marc Ayrault s’est rendu en personne à l’université d’été du Medef pour lancer cet appel, qui fait la Une du journal la Croix. Après un été tendu, on tente en cette rentrée de recoller les morceaux - efforts salués ce matin par le journal, qui explique que «la relance du pays va demander des efforts à toutes les parties prenantes, (et que si) les citoyens ont à faire l’effort de comprendre les impératifs d’une économie aux frontières ouvertes, ils ont droit, aussi, à un retour sur investissement».
 
Communication et pédagogie, tout le gouvernement s’y colle, ministre de l’Economie compris. Pierre Moscovici fait la Une des Echos, auxquels il a accordé une interview pour déminer un certain nombre de dossiers. Un entretien où il assure ne pas vouloir «une fiscalité défavorable aux entreprises», tout en confirmant qu’elles devront «contribuer à l’effort de redressement». Quant à la taxation à 75% des revenus de plus d’un million d’euros annuels, il indique qu’elle va être mise en place, «pour éviter les comportements extravagants, mais sans décourager l’activité économique».
 
La main tendue du gouvernement aux dirigeants d’entreprise qui n’est évidemment pas passée inaperçue à la gauche de la gauche. L’Humanité ironise sur le discours d’hier et titre sur le fait que Jean-Marc Ayrault «évite de fâcher». Le journal relève qu’il est resté «très vague», notamment sur la question des licenciements, et de la désindustrialisation. «Le gouvernement va s’apercevoir qu’il ne pourra pas être d’accord avec tout le monde», «il va devoir faire des arbitrages», a prévenu Bernard Thibault, à la CGT, en appelant  à une grande mobilisation pour le 9 octobre prochain.
 
Ironie à la gauche du PS, et ironie à droite. Quand «Ayrault déçoit les patrons… et la CGT», c’est à la Une du Figaro, qui rapporte que le discours du premier ministre n’a pas suffi à rassurer le patronat, tout en irritant passablement la centrale syndicale. Bref, le gouvernement serait en train de «perdre sur les deux tableaux», selon le Figaro. «François Hollande tente de ne se fâcher avec personne, ce qui le conduira évidemment à se faire des ennemis partout (…) la méthode Hollande commence à prendre l’eau».
 
Le président a promis durant sa campagne de faire de l’éducation une des priorités de son quinquennat, et il y aurait urgence, d’après le Parisien, qui évoque à la Une la nécessité de «changer l’école». Entre les enfants qui arrivent au collège sans comprendre ce qu’ils lisent, ou ceux qui finissent leurs études sans parler une langue étrangère, les réformes nécessaires n’auraient que trop tardé. Le ministre de l’Education Vincent Peillon a annoncé hier 22000 recrutements dès janvier pour compenser les départs à la retraite, et une loi d’orientation dès novembre.
 
L’annonce de la «refondation» de l’Education nationale, «point fort» du programme du candidat Hollande fait également la Une de Libération, qui revient sur les raisons du  gouvernement de «materner» l’école. Le journal rappelle que la popularité du président est en baisse, et que la rentrée est l’occasion de «concrétiser le changement». Initiative qui plaît à Libération, qui rappelle que «l’école se bat (…) pour démentir le relevé clinique de ses impasses et offrir l’espoir d’un destin à ceux qui y entrent ».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine