Accéder au contenu principal

La Turquie demande à l'ONU de mettre en place des camps de réfugiés en Syrie

Le ministre des Affaires étrangères turc a demandé ce jeudi à l'ONU d'installer des camps en territoire syrien afin de retenir les candidats à l'exil, arguant que son pays ne pourrait bientôt plus faire face à l'afflux de réfugiés.

Publicité

AFP - Le ministre des Affaires étrangères turc Ahmet Davutoglu a deman

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a demandé jeudi au gouvernement syrien de garantir que les organisations humanitaires "puissent accéder librement à toutes les populations" en Syrie.

S'adressant au Conseil de sécurité de l'ONU, que la France préside en août, M. Fabius a affirmé que "l'accès des acteurs humanitaires à la population doit être garanti". (source AFP)

dé jeudi à l'ONU de mettre en place "sans délai" des camps en territoire syrien pour retenir les Syriens candidats à l'exil.

S'exprimant devant le Conseil, il a souligné que la Turquie ne pourrait bientôt plus faire face à l'afflux de réfugiés syriens sur son sol. 80.000 syriens ont fui vers la Turquie, 4.000 passent la frontière chaque jour et 10.000 attendent à cette frontière de pouvoir passer, a-t-il dit.

Rappelant que selon l'ONU il y a plus de 2 millions de personnes déplacées en Syrie, le ministre turc a ajouté: "face à un tel désastre humanitaire, l'ONU doit commencer à établir sans délai des camps pour personnes déplacées à l'intérieur de la Syrie".

"Il est évident que ces camps devront bénéficier d'une totale protection", a-t-il souligné, sans préciser la manière de les protéger.

La Turquie "ne peut pas faire face au flot actuel de réfugiés", a affirmé le ministre en préconisant de "se concentrer à parti de maintenant sur les mesures qui doivent être prises à l'intérieur des frontières de la Syrie".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.