Les Observateurs

Coups de "taser" en Israël et mariage sans musique au nord-Mali

Julien Pain vous propose la première émission entièrement réalisée à partir de contenus amateur. Photos, vidéos, témoignages : tout vient de nos Observateurs, aux quatre coins du monde, et tout a été vérifié par nos journalistes, à Paris. Première diffusion le samedi à 8h10 (heure de Paris).

Publicité

Equipe éditoriale : Gaëlle Faure, Ségolène Malterre, Sarra Grira, Peggy Bruguière.

SUJET 1 - ISRAEL
 
Notre premier observateur a vécu une expérience particulièrement traumatisante. Alors que ce père de famille palestinien se relaxait dans un parc de Tel Aviv, il a été le témoin d'un interpellation brutale  par la police. Alors il a tenté d'intervenir, mais l'un des policiers a sorti son taser, une arme qui envoie des décharges électriques extrêmement puissantes.  Ecoutez le récit de Talal Sayyad.
 
La police de Tel Aviv a démenti avoir commis une bavure, indiquant que le film avait été je cite "modifié d'une façon qui ne montre pas l'entière réalité. Elle a par ailleurs ajouté que Talal Sayyad avait attaqué le policier que l'on voit sur la vidéo. Il n'en reste pas mois qu'il est interdit aux policiers israéliens de taser un homme qui a déjà été menotté.
 
SUJET 2 -  MALI
 
Depuis plusieurs mois, la plupart des villes du nord du Mali sont tenues par des milices islamistes. Et dans cette région où les gens pratiquaient un islam modéré, cette occupation a des conséquences très concrètes. Et par exemple sur les mariages, qui étaient autrefois très festif, et qui le sont maintenant beaucoup moins.
 
Notre Observateur Boubacar a récupéré des images récentes d'un mariage dans sa ville d'origine, à Gao. Des images qui l'ont particulièrement attristé.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine