Dans la presse

"Sans espoir"

Revue de presse française, jeudi 6 septembre. Au menu du jour, le bilan de Barack Obama à la tête de la présidence américaine, les règlements de comptes qui se multiplient à Marseille et les prix des aliments de base qui pourraient doubler d'ici 20 ans.

Publicité

"Peut-il gagner ?" s’interroge Libération au sujet de Barack Obama. Le président des États-Unis doit s’efforcer de raviver la flamme de 2008 car les Américains sont déçus de son premier mandat. Il lui faudra du "courage" dit François Sergent : il n’a pas tenu toutes ses promesses, le chômage a augmenté, la dette a explosé. Il paie ses hésitations, son manque d’audace. Il lui faut rebondir pour défendre ses valeurs démocrates contre les républicains.

L’article en page 3 de Libération dresse aussi le bilan de son mandat, en demi-teinte : taux de chômage au dessus des 8%, crise économique. Mais il reste celui qui a donné l’ordre de tuer Oussama ben Laden, ordonné la fin des missions en Irak et en Afghanistan, et réformé le système de santé.

Mais les classes moyennes sont déçues, nous dit Le Figaro (page 6). Elles avaient pourtant soutenu Barack Obama en masse en 2008. La déception est liée au bilan économique et à la hausse des inégalités dont la classe moyenne est la première victime.

Pour remonter la pente, Barack Obama a besoin de Bill Clinton, dont l’intervention a été remarquée cette nuit à la convention démocrate. "Bill à la rescousse", nous dit Le Monde.fr : son soutien est important car il reste très populaire, avec 66% d’opinions favorables selon Gallup, contre 41% pour Obama. Il doit permettre de rassurer les cols bleus anglo-saxons, les personnes âgées notamment. Fort de son bilan économique à la tête du pays, il sera la caution d’Obama, considéré moins à même de gérer les problèmes économiques que son rival Mitt Romney.

Autre thème abordé par les journaux : la violence inouïe qui ne cesse de secouer les rues de Marseille, ensanglantée par les règlements de comptes, notamment en Une du quotidien La Croix et aussi de 20 minutes.

À lire sur le sujet : le témoignage de policiers désemparés dans le Figaro (page 10).
Alors qu’un comité interministériel sur la sécurité à Marseille se tient aujourd’hui, les policiers témoignent d’une situation de plus en plus tendue.

Autre reportage dans la cité phocéenne dans le Parisien, avec des témoignages d’habitants. 

À voir aussi dans le Parisien, un dossier épineux pour les ménages français : les factures de gaz et d'électricité. Les consommateurs vont apparemment devoir payer plus cher. Le gouvernement veut mettre en place des tarifs différenciés de l’énergie pour les petits, moyens ou gros consommateurs : un bonus malus très complexe à mettre en place car comment ne pas pénaliser les plus pauvres, qui consomment souvent beaucoup en raison de leurs logements insalubres ou mal isolés.

Enfin, le prix des aliments de base pourrait doubler d’ici 20 ans, c’est à lire dans Le Monde.fr. Avec le réchauffement climatique et la multiplication des catastrophes naturelles type sécheresse et inondation, le prix des aliments de base pourrait doubler dans les 20 prochaines années. C’est ce qu’affirme l’ONG Oxfam dans un rapport.

Cela pourrait avoir des conséquences désastreuses en Afrique australe par exemple, où les prix du maïs et d’autres céréales pourraient augmenter de 120. Les plus pauvres risquent dont de payer le prix fort, sachant qu’au Sahel par exemple, les foyers consacrent déjà 50 à 75% de leur budget à se nourrir.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine