Accéder au contenu principal
Dans la presse

"L'Europe éponge"

Revue de presse française, Vendredi 7 septembre. Au menu, les mystères sur la tuerie en Haute-Savoie, les réactions au nouveau plan de sortie de crise pour la zone euro décidé par Mario Draghi, et le "bio" pas forcément meilleur pour la santé.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

Le drame de Haute-Savoie fait la Une du Parisien qui revient sur "les mystères de la tuerie". De nombreuses questions restent sans réponse : notamment, le mobile de "l’extrême sauvagerie" dont a fait preuve le tueur selon les mots du procureur de la République d'Annecy, puisque les 4 victimes ont toutes reçu une balle dans la tête.

 Le Parisien fait aussi le portrait de la famille de victimes, la famille Al-Hili en page 3 : "famille modèle", de la banlieue Ouest de Londres : un couple intégré, qui a réussi professionnellement. Mais Le Parisien rapporte aussi des infos dévoilées par certains quotidiens britanniques selon lesquelles de gros différends existaient entre le père de famille, Saad et son frère, Zaid, à propos d’une désaccord financier sur le partage de la succession de leur père. C'est l’une des pistes envisagées par les enquêteurs.
 

Sur le sujet  on peut lire aussi le témoignage de Gérald Bedino dans 20 minutes, secrétaire national du Snipat, un syndicat de policiers. Il affirme que les policiers en charge de la scène du crime ont "fait tout ce qu’il y avait à faire", réponse à la polémique suscitée par la découverte tardive d’une fillette survivante, au moins 8 heures après la tuerie, sous le corps de sa mère.
 

Enfin le psychiatre Dan Véléa dans le Huffington Post s’exprime sur l’impact émotionnel de la tuerie pour les deux fillettes rescapées et pose la question de l’évolution psychologique de ces petites filles qui ont vécu l’horreur.

Autre grand thème de l’actualité ce matin, l’engagement de Mario Draghi, patron de la Banque centrale européenne, de racheter sans limite les dettes souveraines des pays en difficulté.
"Dettes : l’Europe éponge, sous certaines conditions" nous dit Libération. La décision de Draghi est un immense soulagement pour Libération mais elle remet aussi la pression sur plusieurs États membres pour qu’il fassent preuve d’une "gestion résolue".
 

La dette fait également la une des Échos : "la BCE frappe fort pour sauver l’euro". La BCE tient ses promesses nous dit Jean Marc Vittori dans l'édito et répond aux attentes des investisseurs, sans céder aux partisans d’un chèque en blanc pour les États mauvais élèves. Pour Vittori, c'est la condition du succès que les politiques suivent, "sinon c’est l’Europe qui va tomber".

Le Figaro se félicite également de la décision dans son édito :  "merci M. Draghi" dit Gaetan de Capèle. Pour lui Super Mario "a fait son job". C'es aux États de reconquérir la confiance des marchés en luttant contre les déficits et en restaurant la compétitivité. Mais le problème en France pour le Figaro, depuis l’élection de François Hollande, c'est la liste des "incongruités économiques n’en finit pas de s’allonger". 

Le Figaro fait sa Une sur l’ancien Premier Ministre François Fillon qui a accordé une interview exclusive dans laquelle il estime que si François Hollande ne change pas sa politique,  "il va devenir le problème de la France".

Enfin, en cette période de vendanges 20 minutes donnent des conseils pour apprendre à déguster le vin : "In Vino Veritas" rappelle la Une.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.