YÉMEN

Le numéro deux d'Al-Qaïda au Yémen tué dans un raid de l'armée

AFP (Archive)

Le Saoudien Saïd Ali al-Chehri, numéro deux d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique, a été tué par l'armée dans la vallée du Hadramout, dans l'est du Yémen, selon les autorités du pays. Six autres activistes islamistes sont morts au cours du raid.

Publicité

AFP - Le numéro deux d'Al-Qaïda au Yémen, le Saoudien Saïd Ali al-Chehri, a été tué dans une opération de l'armée dans l'est du pays, a annoncé lundi le ministère yéménite de la Défense.

Outre ce dirigeant d'Al-Qaïda, six de ses hommes ont été tués dans cette opération lancée dans la vallée du Hadramout, a précisé le ministère sur son site internet 26sep.net.

Citant une source haut placée le site écrit que "les forces armées yéménites ont lancé une opération audacieuse dans la vallée du Hadramout, tuant le terroriste saoudien Saïd Ali al-Chehri et six terroristes qui étaient en sa compagnie".

"La mort de Chehri représente un coup dur pour ce qui reste des terroristes" au Yémen.

La disparition du numéro deux du réseau extrémiste au Yémen, qui se fait appeler Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) n'a pas été confirmée de source indépendante.

Aqpa est née en janvier 2009 de la fusion des branches saoudienne et yéménite d'Al-Qaïda. Cette organisation est dirigée par le Yéménite Nasser al-Wahichi qui avait affirmé le 26 juillet 2011 son allégeance à Aymane al-Zawahiri, arrivé à la tête d'Al-Qaïda après la mort d'Oussama ben Laden.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine