AFGHANISTAN

Quatre soldats américains tués dans des attaques d'infiltrés

AFP

Des insurgés infiltrés au sein de la police afghane ont tué quatre soldats américains ce dimanche. Au total, 51 militaires étrangers ont péri depuis début 2012 dans des attaques menées par des policiers ou des soldats afghans.

Publicité

Six avions de combat américains ont été détruits et deux ont été endommagés "de façon significative" lors de l'attaque des talibans dans la nuit de vendredi à samedi contre le camp Bastion, la base en Afghanistan où est stationné le prince Harry, a annoncé dimanche la force de l'Otan (Isaf).

Jamais de telles pertes matériels n'avaient été infligées en dix ans de conflit en Afghanistan aux forces de la coalition, a reconnu une source sécuritaire occidentale.

Deux marines américains ont été tués dans l'attaque et neuf autres membres de la coalition -- huit militaires et un civil -- ont été blessés, selon le nouveau bilan de l'Isaf.

L'attaque à l'arme légère et à l'aide d'obus et de roquettes a duré plus de quatre heures et a été très intense.

Des membres présumés de la police afghane ont retourné leurs armes contre des membres de l'Isaf, la force de l'Otan en Afghanistan, tuant quatre soldats étrangers dans le sud du pays, a annoncé dimanche l'Isaf.

L'un des agresseurs, faisant vraisemblablement partie de la police nationale, a été abattu en retour, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'Isaf, qui n'a pas communiqué la nationalité des victimes. Les conditions de l'incident sont encore imprécises.

C'est le deuxième incident du genre en moins de douze heures. Samedi, un membre présumé de la police locale afghane avait tué 2 soldats dans le Helmand (sud).

Au total, 51 membres de l'Isaf sont morts assassinés par des policiers ou des soldats afgans en 2012.

Les "tirs de l'intérieur", dont un quart sont le fait de talibans infiltrés, selon l'Isaf, font des ravages au sein des forces afghanes et étrangères car ils plombent la confiance entre les alliés.

Ces incidents sont particulièrement graves alors que la grande majorité des 112.600 soldats étrangers encore présents en Afghanistan rentreront chez eux d'ici la fin 2014. La police et l'armée afghanes, à un moment crucial de leur formation, auront alors la charge de la sécurité de leur pays.

AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine