Accéder au contenu principal
FOOTBALL

Didier Drogba : un petit tour en Chine et puis s'en va ?

6 mn

Deux mois après son arrivée en Chine, l’avenir de Didier Drogba au sein de l’équipe du Shanghai Shenshua est incertain. Déchiré par un conflit financier, le club pourrait ne plus pouvoir lui verser son mirobolant salaire.

Publicité

Après avoir choisi de jouer en Chine en juillet dernier, Didier Drogba pourrait revenir en Europe plus tôt que prévu. Shanghai Shenshua, le club où l’international ivoirien a signé pour un salaire hebdomadaire de 240 000 euros, est au cœur d’un conflit financier entre les différents actionnaires.

Le richissime homme d’affaires Zhu Jun, président et mécène du club, réclame depuis des mois la majorité des parts (70 %). Il a donné deux semaines à ses partenaires pour honorer leurs engagements. "J’ai pris la difficile décision de vous croire encore une fois, mais c’est la dernière ! Et cette fois, je fixe une deadline : deux semaines", a annoncé Zhu Jun, sur l’équivalent chinois de Twitter.

S’il met ses menaces à exécution, ce milliardaire qui a fait fortune dans les paris et jeux d’argent sur Internet, pourrait baisser sa contribution aux salaires de Didier Drogba et de l’autre star internationale de l’équipe, Nicolas Anelka. Et sans cette participation financière, les deux anciens joueurs de Chelsea seraient contraints de quitter l’équipe. "Si ce problème n’est pas résolu d’ici octobre, Zhu Jun saisira la justice. Si la question du salaire de Drogba n’est pas tranchée, il pourrait devoir acheter un ticket d’avion pour rentrer chez lui", a commenté une source non-identifiée citée par le quotidien "Shanghai Youth Daily".

De très bons débuts en Chine

Malgré ces tensions, l’attaquant originaire d’Abidjan semble se plaire en Chine. En sept matchs de championnat, Didier Drogba a déjà inscrit cinq buts.

Même si l’équipe de Shanghai Shenshua pointe à la 9e place à 18 points du leader, Guangzhou Evergrande, le numéro 11 ne regrette pas son choix. "J’apprends tous les jours. […] Beaucoup ont ri quand ils ont su que je m’étais réellement engagé en Chine. Mais la raison n’est pas uniquement financière, même si je suis un footballeur professionnel. Il y a un réel pari sportif dans le pays le plus peuplé de la planète, qui ne demande qu’à s’ouvrir au football", a expliqué l’ancien Blue de Chelsea au site de l’Union national des footballeurs professionnels.

Le capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire espère même gagner quelques titres : "J'aimerai, avant de quitter la Chine, remporter la Coupe d'Asie des clubs champions avec le Shanghai Shenshua, mon nouveau club. Je veux laisser une trace de mon passage. Bien sûr, cette Coupe-là n'a pas la renommée de celle que nous avons remportée il y a quelques mois avec Chelsea, mais elle l'aura peut-être un jour. Les Asiatiques y travaillent".

La Juventus, Liverpool ou Arsenal ?

Malgré ces paroles rassurantes, de nombreuses rumeurs font état de son retour dans de grands clubs européens. La Juventus de Turin, Liverpool ou encore Arsenal ont été cités comme possible destination de l’Ivoirien.

Interrogé par Sky Sports, l’entraîneur des Gunners, Arsène Wenger, qui cherche un successeur à Robin Van Persie, a toutefois démenti son arrivée: "Pour le moment non. Selon moi, il n’est pas gratuit. Il vient de quitter l’Angleterre. Je ne connais pas trop sa situation puisqu’on entend plusieurs choses contradictoires. Vous entendez quelque part qu’il pourrait aller au Real Madrid puis il déclare vouloir rester en Chine. Est-ce juste parce qu’il veut être payé ? Je ne sais pas".

À 34 ans, Didier Drogba suscite toujours autant d'intérêt, mais son énorme salaire (12 millions d’euros par an) pourrait décourager plus d'une équipe.

FRANCE 24 avec dépêches

Le parcours de Drogba en images

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.