Dans la presse

"Le monde musulman ne s'enflamme pas"

Presse française, Mardi 18 septembre. Au menu de la presse française ce matin, l’appel de 75 députés français pour le droit de vote des étrangers aux élections locales, les tentatives des extrémistes pour radicaliser le débat sur l’islam, et le Nord du Mali sous la coupe des islamistes.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec l’appel de 75 députés socialistes pour le droit de vote des étrangers aux élections locales.
 
C’était la proposition numéro 50 du candidat Hollande, et c’est surtout un serpent de mer de la vie politique française depuis 1981. Un débat relancé depuis hier par 75 députés de la majorité, qui ont décidé d’alerter sur le risque d’ «enlisement» d’une disposition décrite comme «hautement symbolique» par le journal le Monde. Le journal rappelle que cette disposition a déjà été votée par le Sénat, et explique qu’elle embarrasse beaucoup le gouvernement, qui dit craindre une fronde droite-extrême-droite contre le texte. «Le droit de vote pour les étrangers oui, mais pas maintenant», explique-t-on en substance l’Elysée, avec pour arguments le fait qu’il y a d’autres urgences à gérer, comme la ratification du pacte budgétaire européen, le fait que le PS et ses alliés ne disposent pas de la majorité des 3/5eme au Congrès nécessaire à une modification de la Constitution, mais aussi qu’un référendum sur la question ne permettra pas non plus de faire passer la mesure - à laquelle la majorité des Français se disent pourtant favorables.
 
«Il ne s’agit pas d’une revendication forte de la société», résumait hier Manuel Valls, cité par le Figaro, à qui l’embarras de la majorité n’a évidemment pas échappé.
 
A voir également ce matin, du côté de Libération, la décision de la fondation religieuse iranienne qui avait mis à prix la tête de Salman Rushdie, l’auteur des «Versets sataniques», de surenchérir encore. D’après Libé, cette décision n’est évidemment pas sans rapport avec l’atmosphère anti-occidentale de ces derniers jours. «Le monde arabe, qui vit depuis bientôt deux ans un bouleversement historique, a pourtant mieux à faire que ces crises de colères exaltées pour un brûlot fanatique et isolé», écrit le journal, en appelant «les nouveaux leaders nés du printemps arabe» à se «dissocier» «clairement des extrémistes».
 
Mais peut-on vraiment parler de vague islamiste ? – Non, d’après l’Humanité, pour qui «le monde musulman ne s’enflamme pas». Les manifestations qui ont lieu depuis maintenant deux semaines n’ont rassemblé que quelques milliers de personnes, Liban excepté. «La grande majorité des musulmans ignore l’appel des extrémistes», rappelle l’Huma. «On voit bien à qui profitent les crimes, (et notamment) aux États-Unis, (où) certains orphelins de l’époque de Bush peuvent être tentés de recréer une ambiance d’intolérance et de peur à moins de deux mois du scrutin présidentiel qui décidera de la réélection ou de la défaite de Barack Obama».
 
La haine et la peur, dans le Nord du Mali, c’est à voir dans la Croix, qui revient sur l’instauration de l’ordre islamiste dans la région, où les habitants livrent les détails de cet ordre synonyme de châtiments publics et de privation de liberté.
 
Sans transition, et pour terminer, je vous propose « la » bonne nouvelle du jour, à la Une des Echos: «les stars du CAC 40 vont (pouvoir) augmenter leurs dividendes»,  malgré le recul des bénéfices. Une progression de 5 %, pour un total de 38 milliard d’euros pour 2012.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine