Accéder au contenu principal
PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

Sur CBS, Obama raille "la vidéo des 47 %" de Romney

Vidéo par : Natacha VESNITCH
2 min

Le président américain Obama n'a pas manqué l'occasion de dénoncer les propos de son rival Romney, en difficulté dans sa campagne, après la diffusion, lundi, d'une vidéo où l'on voit le républicain dénigrer l'électorat démocrate.

Publicité

Sans surprise, le président américain a réagi dans l'émission "Late Show" sur CBS aux propos tenus par son adversaire Mitt Romney dans une vidéo filmé à son insu. Le républicain estime que les partisans de Barack Obama sont des assistés dont il n'a pas à s'occuper.

"L'une des choses que j'ai apprises en tant que président, c'est que l'on représente tout le pays", a-t-il déclaré. "Quand on veut être président, il faut travailler avec tout le monde, pas seulement avec certains", a-t-il ajouté sous les applaudissements du public venu assister à l'émission.

Le discours décomplexé de l'ancien gouverneur du Massachussets fait aujourd'hui les choux gras des démocrates, qui n'hésitent pas à enfoncer le clou et ironiser sur le "mépris" du camp rival. Le président américain a ainsi reproché au républicain d'"ignorer une bonne partie du pays".

Dans cette vidéo, rendue publique lundi par le site internet du magazine de gauche Mother Jones, Mitt Romney accuse 47 % de l'électorat américain, soit, selon lui, le socle électoral de son rival Barack Obama, d'être des assistés vivant au crochet de l'État fédéral. Des propos qu'il n'a pas reniés par la suite. ""Ce n’est pas élégant, [....] Mais c'est ce même message que je délivre aussi aux Américains en public", a-t-il plaidé en Californie.

Du pain béni pour Obama qui a toujours tenu à se poser en président de l'ensemble de la nation américaine. "Quand j'ai gagné en 2008, 47 % des gens ont voté pour John McCain. Ils n'ont pas voté pour moi", a répliqué le président démocrate dans l'émission. "Ce que j'ai dit au soir de l'élection, c'est que même si vous n'avez pas voté pour moi, j'entends vos voix et je travaillerai aussi durement que possible pour être votre président."

Barack Obama a alors rappelé une bévue qu'il avait commise lors de sa campagne de 2008, lorsqu'il avait déclaré que les électeurs blancs ruraux s'accrochaient à leurs armes et leur religion. "Quand on est candidat, on est sans arrêt sous un microscope. Nous faisons tous des erreurs. Cet incident en 2008, je me suis dit immédiatement: 'Je le regrette'."

(France 24 avec dépêches)

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.