FILM ANTI-ISLAM

La justice américaine rejette une demande de retrait de Youtube du film islamophobe

La justice a rejeté jeudi la demande de Cindy Lee Garcia, l'une des actrices du film "L'innocence des musulmans" qui avait porté plainte pour tromperie contre le producteur de l'œuvre, affirmant qu'elle ignorait tout des intentions des auteurs.

Publicité

La justice américaine a rejeté jeudi la demande d'une actrice ayant participé au film islamophobe "L'innocence des musulmans", qui réclamait son retrait du site internet de vidéos YouTube aux États-Unis, a-t-on appris auprès de la Cour supérieure de Los Angeles.

Cindy Lee Garcia, une actrice américaine ayant participé au film anti-islam "L'innocence des musulmans" - production amateur grossièrement doublée ayant provoqué des violences meurtrières dans plusieurs pays musulmans -, avait porté plainte mercredi à Los Angeles contre son producteur, affirmant avoir été trompée sur les intentions de l'œuvre.

La plainte, déposée devant la Cour supérieure de Los Angeles, visait Nakoula Basseley Nakoula, un copte (chrétien d'Égypte) de 55 ans qui a reconnu avoir aidé à la fabrication du film, ainsi que Youtube et Google, qui diffusent des extraits du film. Selon les médias américains, Nakoula s'était dissimulé derrière le pseudonyme "Sam Bacile" pour communiquer sur le film, avant d'être identifié par les autorités. 

Aperçu des pays touchés par des manifestations contre le film anti-islam (The Atlantic Wire)

"Un film d'aventures sur l'Égypte ancienne"

Cindy Lee Garcia avait insisté sur le fait qu'elle ignorait tout des véritables intentions artistiques de l'auteur et affirme que les acteurs du film avaient été trompés. "Sam Bacile a affirmé que [L'innocence des musulmans] était un film d'aventures sur l'Égypte ancienne", pouvait-on lire dans la plainte.

L'actrice avait affirmé souffrir de détresse émotionnelle et être en danger. "Elle est l'objet de menaces de mort sérieuses, a peur pour sa vie et pour celle de son entourage".

Le film, avec ses fausses barbes et ses décors de pacotille, prétend raconter la vie du prophète Mahomet, en présentant les musulmans comme des croyants immoraux et violents. Nakoula, qui a été entendu par la police dans la nuit de vendredi à samedi, est sorti libre dans la nuit et vit depuis avec sa famille dans un lieu maintenu secret.

(France 24 avec dépêches)

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine