BIÉLORUSSIE

Forte mobilisation pour les législatives biélorusses malgré un appel au boycott

AFP

109 des 110 députés biélorusses ont obtenu, dimanche, la majorité absolue aux législatives dont le taux de participation s'établit, selon la commission centrale électorale, à 74 %. L’opposition avait appelé au boycott du scrutin.

Publicité

Les autorités biélorusses ont annoncé lundi matin que les élections législatives avaient été marquées par une forte mobilisation en dépit de l'appel au boycott lancé par plusieurs partis de l'opposition qualifiés de "lâches" par le président Alexandre Loukachenko.

La présidente de la commission centrale électorale a indiqué que le taux de participation s'établissait à 74,3%.

it
Reportage sur le combat des réfugiés politiques biélorusses

"Les élections ont permis l'élection de 109 députés" sur les 110 sièges en jeu, a précisé Lidiya Iermochina. Interrogée pour savoir si un candidat de l'opposition avait été élu, elle a répondu: "j'en doute".

Iermochina a précisé qu'un deuxième tour sera organisé dans une seule circonscription, un candidat de l'opposition n'ayant pas réussi à obtenir la majorité absolue des voix.

L'appel au boycott par deux formations de l'opposition a suscité les moqueries du président Loukachenko, au pouvoir depuis 18 ans dans cette ancienne république soviétique.

"Ce sont des lâches qui n'ont rien à dire aux gens", a-t-il commenté après avoir voté à Minsk.

Les 110 députés biélorusses sont pour la plupart des candidats indépendants non soutenus par des partis politiques et qui ne prennent guère d'initiatives législatives.

Ce scrutin que Loukachenko espère présenter comme un véritable exercice démocratique devrait contribuer avant tout à renforcer son emprise sur le pouvoir.

Selon les Occidentaux, la Biélorussie n'a pas connu de scrutin libre et équitable depuis 1995.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (Osce) a dépêché 330 observateurs sur place qui feront connaître leurs observations lundi sur le déroulement du vote.

Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine