Dans la presse

"Un traité mal traité"

Presse française, Mercredi 3 octobre. Au menu de la presse française ce matin, l’absence de débat autour du projet de loi sur le traité budgétaire européen, la sûreté des centrales nucléaires françaises, l’affaire Mediator, la suite, et les regrets de Valérie Trierweiler.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française, avec la présentation, hier, à l’assemblée nationale, du projet de loi sur le traité budgétaire européen.
 
Jean-Marc Ayrault a livré hier un plaidoyer en faveur de la ratification du traité, qui ne sera accompagné, selon lui, d'aucun abandon de souveraineté. Le Premier ministre doit essuyer les critiques de la droite, et affronter la fronde d’une partie de la gauche - d’où sans doute cette volonté du gouvernement d’en finir au plus vite avec cette affaire. A voir à la Une du Monde, qui confirme que François Hollande n’a pas du tout l’intention de s’éterniser sur ce dossier.
 
Mais l’empressement gouvernemental frustre ses alliés. Libération évoque un débat «mal traité» qui ne permet pas, finalement, de faire la lumière sur les choix de la France en matière de politique européenne. Le journal regrette que «le Premier ministre (ait) préféré  (hier) ne prendre aucun risque et s’en tenir à un niveau de généralité qui n’a fâché personne. Ni dans son gouvernement, ni dans sa majorité».
 
L’absence de débat nourrit en tout cas bien des suspicions à gauche.L’Humanité évoque «l’opération camouflage» à laquelle le gouvernement serait en train de se livrer. Un escamotage destiné à «faire oublier, d’après l’Huma, que ce pacte est l’enfant de l’ancien président de la République française, Nicolas Sarkozy, et de la chancelière allemande, Angela Merkel. Et que dans les enceintes parlementaires les élus de l’UMP au grand complet vont rejoindre les élus socialistes pour l’adopter».
 
La zizanie à gauche fait bien évidemment les délices de la droite, et c’est dit sans détours dans le Figaro: «l’UMP se réjouit de voir la majorité divisée». Les députés de l’opposition ironisent sur le projet présenté par le gouvernement, un texte identique «à la virgule près», à celui qu’a négocié Nicolas Sarkozy.
 
L’Europe qui étudiera demain le rapport final sur les tests de résistance dont ont été l’objet les réacteurs nucléaires européens, et notamment français. Cette étude souligne les défauts du parc hexagonal, d’après le Monde. Les travaux nécessaires dans l’UE pourraient coûter entre 10 et 25 milliards d’euros, et les centrales françaises seraient particulièrement concernées, les 19 sites que compte le pays faisant l’objet de défaillances plus ou moins préoccupantes.
 
L’Europe, nucléaire ou non, donne en ce moment décidément beaucoup de fil à retordre à la majorité et à François Hollande, qu’on retrouve dans ce dessin de Plantu dans le Monde en train d’affirmer à ses amis bâillonnés que si, si, «tout baigne !».
 
A voir également ce matin, du côté du Parisien, un chiffre surprenant : à ce jour, 86% des demandes d’indemnisation des victimes du Mediator ont été rejetées par les experts. Et si le médicament du laboratoire Servier n’était finalement pas à l’origine des quelque 500 décès qu’on lui impute ? s’interroge le journal.
 
Il est aussi pas mal question, ce matin, de la campagne pour la présidentielle américaine. Pour le moment, «Obama fait la course en tête», titrent les Echos, qui nous rappellent que le premier grand débat entre les deux candidats aura lieu ce soir. Obama, Romney, qu’on retrouve à la Une du Figaro, avec un dossier sur la façon dont ils ont préparé le rendez-vous d’aujourd’hui.
 
A voir rapidement pour terminer, cette interview accordée par Valérie Trierweiler au journal Ouest France, où elle revient sur l’affaire de son tweet malheureux: «C’était une erreur que je regrette», confesse-t-elle.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine