Accéder au contenu principal
FRANCE

Opérations antiterroristes en France : un homme tué à Strasbourg

AFP
Vidéo par : FRANCE 3
3 min

Dans le cadre d'une opération antiterroriste d'envergure nationale, un homme a été tué samedi et plusieurs autres interpellés à Strasbourg, alors que des interventions étaient également en cours en région parisienne et à Cannes.

Publicité

Dix personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans le cadre de l'opération antiterroriste menée samedi et une ou deux sont toujours recherchées, a indiqué le procureur de Paris François Molins lors d'une conférence de presse samedi.

it
fr/ptw/2012/10/06/WB_FR_NW_GRAB_STRASBOURG_LE_PAUTREMAT_19H_NW990230-A-01-20121006.flv

"Encore une ou deux personnes sont dans la nature", a précisé le procureur, alors que dix personnes ont été interpellées à Paris, Strasbourg, en Seine-et-Marne et dans les Alpes-Maritimes.

Un homme de 33 ans a également été tué à Strasbourg alors qu'il avait tiré sur la police qui venait l'arrêter. Jérémy Sidney, de nationalité française converti à l'islam radical, était l'auteur présumé d'un attentat à la grenade contre une épicerie juive de la région parisienne, a poursuivi le procureur de Paris.

Dans un communiqué de l'Élysée, François Hollande a affirmé, au cours de la journée, "la détermination entière de l'État à protéger les Français contre toutes formes de menaces terroristes". Il a également "salué l'action de la police", demandant au ministre de l’Intérieur de prendre toutes les mesures de vigilance nécessaires.

Interpellation en région parisienne et à Cannes

Lors de l'opération menée à Strasbourg, trois policiers ont été légèrement blessés, a-t-on indiqué de source judiciaire. Selon les premiers éléments de l'enquête, quand les forces de l’ordre sont entrées dans le domicile de M. Sidney,  dans l'est de Strabourg, à 6h00 samedi matin, l'homme a tiré sur les policiers qui ont riposté et l'ont touché mortellement.

L'homme "était debout arme au poing, il a vidé son barillet" sur les policiers, a affirmé plus tôt dans la journée le procureur de Strasbourg, Patrick Poirret. Il semblait "très déterminé avec probablement la volonté de finir en martyr", a poursuivi le magistrat. 

Dans l'opération, un policier de l'antigang de Strasbourg a reçu une balle au niveau de la tête et une autre au niveau du cœur, mais elles ont été arrêtées par son gilet pare-balles et son casque de protection. La compagne de l’homme abattu, qui était présente sur les lieux, a été interpellée.

En Ile-de-France, un homme armé et "dangereux", selon une source policière citée par l’AFP, a été interpellé, tandis qu’un autre suspect, non armé, a été lui appréhendé sans incident par les forces de l’ordre à Cannes.

L’opération d’envergure nationale est organisée dans le cadre d’une enquête menée sur le jet d’un engin explosif dans une épicerie casher de Sarcelles dans le Val d'Oise, le 19 septembre, selon une source judiciaire citée par l’AFP. L’attaque en question avait légèrement blessé une personne et suscité une vive émotion dans la communauté juive de cette commune populaire d'Ile-de-France.
 

(FRANCE 24)

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.