Accéder au contenu principal
ROYAUME-UNI

Les Écossais se prononceront sur leur indépendance en 2014

AFP
2 min

Après des mois de négociations, le Premier ministre britannique David Cameron a rencontré lundi le nationaliste écossais, Alex Salmond, afin de signer un accord autorisant la tenue, en 2014, d'un référendum sur l'indépendance de l’Écosse.

Publicité

Le chef du gouvernement britannique, David Cameron et le dirigeant écossais nationaliste, Alex Salmond, ont signé lundi à Edimbourg un accord prévoyant l'organisation, en 2014, d'un référendum sur l'indépendance de l'Écosse.

Hostile à l'indépendance de l'Écosse, David Cameron estime qu’une telle scission politique ne pourrait qu’affaiblir les Écossais et les Anglais. "C'est désormais aux Ecossais de prendre une décision historique, a déclaré le Premier ministre britannique. L'avenir même de l'Écosse dépend de leur verdict".

Selon les derniers sondages, 53  % des Écossais sont contre l’indépendance, seulement 28 % y sont favorables. "Je crois que le 'non' va l’emporter, mais que le résultat va être plus serré que ce que les sondages annoncent actuellement", a indiqué Chris Eynon, chef de l'institut de stati TNS-BMRB Écosse, à FRANCE 24.

it
fr/ptw/2012/10/15/WB_FR_MG_SOT_SALMOND_NW003411-A-01-20121015.flv

L'Écosse, rattachée depuis 1707 à la couronne d'Angleterre, jouit depuis 1997 d'une autonomie accrue au sein du Royaume-Uni, qui comprend également l'Angleterre, le pays de Galles et l'Irlande du Nord. Mais Londres a accepté en janvier le principe d'un référendum, sous la pression d'Alex Salmond, sorti renforcé des élections au Parlement régional en mai 2011.

Le Parlement écossais a actuellement des compétences en matière d'éducation, de santé, d'environnement et de justice. Cependant les questions relatives aux affaires étrangères, à l'énergie, à la fiscalité et à la défense restent du ressort de Londres.

(FRANCE 24 avec dépêches)

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.