Accéder au contenu principal
Dans la presse

"La crise, la faim, l'école"

Presse française, Mercredi 17 octobre. Au menu de la presse française ce matin, le débat parlementaire sur le projet de loi budgétaire, où il n’est plus question de taxer les œuvres d’art et les télés des résidences secondaires. Un nouveau règlement de compte en Corse, et la crise économique en Europe et ailleurs, dans l'assiette, et à l'école.

PUBLICITÉ

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française ce matin, l’ouverture du débat, hier, sur le budget à l’Assemblée nationale.
 
Le marathon budgétaire vient de commencer, et d’après le Figaro, le gouvernement serait -déjà- en train de «revoir sa copie». Jean-Marc Ayrault a annoncé que non, les œuvres d’art n’entreront pas dans le calcul de l’impôt sur la fortune, et que non, la redevance télé ne sera pas étendue aux résidences secondaires. Le Premier ministre s’efforce, pour le moment, de «calmer les ardeurs fiscales de ses troupes», selon le Figaro, qui salue ce matin le recul du gouvernement sur la taxation des œuvres d’art.
 
Un avis -presque- partagé à la gauche de la gauche. Sil’Humanité considère que «le gouvernement a jugé, avec pertinence, et contre certains de ses amis, que l’ISF ignorerait les œuvres d’art, comme c’est le cas depuis 1981», le journal estime en revanche qu’ «il serait bienvenu de distinguer les collectionneurs et les galeristes des spéculateurs, qui enferment dans la nuit des coffres forts le travail de grands artistes, comme on stocke des lingots».
 
La bonne santé de l’art, en général, et des affaires, en particulier, est l’argument que brandit depuis une dizaine de jours le patronat français pour contrer les projets de réforme du gouvernement. Le bras de fer fait la Une de la Croix, qui a choisi de revenir sur «le grand malentendu» qui opposerait la majorité aux représentants patronaux, vent debout contre le projet du gouvernement de modifier la taxation des plus-values de cession des entreprises.
 
Jean-Marc Ayrault se retrouve plus que jamais entre deux feux, pris entre les exigences des chefs d’entreprise, et la multiplication des plans sociaux - à voir à la Une de l’Humanité, avec la fermeture de la raffinerie Petroplus de Rouen, 550 salariés sur le carreau qui ont manifesté leur colère, hier, à l’annonce de cette décision.
 
Voilà pour la toile de fond, à laquelle viennent s’ajouter la grogne parlementaire, et les couacs ministériels. Ca se corse pour le Premier ministre qui a (un peu) tapé du poing sur la table, hier à l’Assemblée - à voir cette fois du côté de Libération, qui revient sur les efforts de Jean-Marc Ayrault pour s’imposer une bonne fois pour toutes comme le «leader maxi mots» de la majorité.
 
Et puis il est aussi question, à la Une de Libération, de l’assassinat, hier en Corse, de l’avocat nationaliste Antoine Sollacaro, qui avait défendu, notamment, Yvan Colonna, jugé coupable de l’assassinat du préfet Claude Erignac. Ce nouveau règlement de compte porte à 15 le nombre d’assassinats depuis le début de l’année, en Corse, et illustre, d’après Libération, les dérives d’une région tout entière.
 
Sans transition et pour terminer, une bonne nouvelle à la Une des Echos: la reprise fragile mais certaine de l’activité outre-Atlantique.
 
Mais aux Etats-Unis et ailleurs, la crise est toujours là, et Libération rappelle que le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, en Europe, ne cesse de s’accroître, tandis que le dispositif d’aide alimentaire européen, dont bénéficient 18 millions de personnes est en sursis.
 
En sursis ou plutôt en suspens, également, l’accès à l’école. Le Monde publie des extraits du rapport de l’Unesco sur l’éducation pour cette année, d’après lequel le nombre d’enfants scolarisés à travers le monde ne progresse plus - une première depuis l’année 2000.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.