Accéder au contenu principal
FRANCE-ALGÉRIE

Paris reconnaît officiellement la "répression sanglante" du 17 octobre 1961

AFP
1 min

Le président français François Hollande a officiellement reconnu, ce mercredi, la "répression sanglante" d'Algériens qui manifestaient pour le droit à l'indépendance à Paris le 17 octobre 1961.

Publicité

Le président François Hollande a déclaré mercredi que "la République reconnaît avec lucidité" la répression "sanglante" de la manifestation d'Algériens à Paris le 17 octobre 1961.

"Le 17 octobre 1961, des Algériens qui manifestaient pour le droit à l'indépendance ont été tués lors d'une sanglante répression", a déclaré M. Hollande, selon un communiqué de l'Elysée.

"La République reconnaît avec lucidité ces faits. Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes", a-t-il ajouté, à l'occasion du 51ème anniversaire de ces événements.

Lundi, le Parti socialiste avait réclamé "une reconaissance officielle" de la répression de cette manifetstation, qui avait fait de nombreux morts.

Un an plus tôt jour pour jour, le 17 coctobre 2011, François Hollande, qui venait de remporter la primaire PS pour être candidat à l'Elysée, s'était rendu à Clichy-la-Garenne, commune de proche banlieue parisienne, pour témoigner "de sa solidarité" avec les familles endeuillées par ces événements.

Il avait relevé que "trop longtemps cet événement (avait) été occulté des récits historiques" et qu'il était "important de rappeler ces faits".

François Hollande doit se rendre début décembre en voyage officiel en Algérie.

AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.