Dans la presse

"La Chine, punching-ball de Romney et Obama"

Presse internationale, Jeudi 18 octobre. Au menu de la presse internationale ce matin, un retour sur le débat Romney / Obama, vu notamment par la presse chinoise, qui ne goûte évidemment pas les attaques des deux candidats à l’égard de la Chine, et le sommet européen qui s’ouvre à Bruxelles.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse internationale, un retour sur le deuxième débat qui a opposé Barack Obama à Mitt Romney.
 
On a évoqué hier le caractère musclé de ce deuxième round, et c’est encore la combativité des deux adversaires, désormais au coude à coude dans les sondages, qui est évoquée dans la presse , notamment dans ce dessin qu’on a trouvé dans The Independent, qui nous montre Obama et Romney transformés en vampires. Les deux candidats s’enfoncent mutuellement un pic dans le cœur.
 
Les piques d’hier qui font la joie également du Guardian, avec toujours l’image de Romney et Obama s’extirpant de leur cercueil pour s’étrangler l’un l’autre.
 
Ils se sont beaucoup empoignés hier, et d’après le Jerusalem Post, c’est Barack Obama qui aurait finalement pris le dessus, à la faveur de son échange avec Mitt Romney sur la Libye. Un sujet qui aurait pu mettre le président sortant en grande difficulté, d’après le quotidien conservateur israélien, mais qu’il a su finalement retourner à son profit.
 
The Australian relève aussi la pertinence de sa stratégie consistant à dépeindre Romney en candidat des riches. Le journal australien rappelle toutefois que le président a eu plus de mal à présenter un projet cohérent, et qu’il est dans l’ensemble jugé moins apte que son adversaire à régler le problème du déficit et à choisir la meilleure politique fiscale.
 
Le deuxième débat a également été suivi avec attention en Chine, où l’on n’apprécie pas beaucoup les attaques des deux candidats contre l’empire du Milieu. Pour The China Daily, c’est bien simple: la campagne de Barack Obama, comme celle de Mitt Romney vise délibérément la Chine. Le «China bashing» perçu comme l’avatar d’un populisme de mauvais aloi.
 
La mauvaise humeur chinoise perçue avec beaucoup de compréhension par The Wall Street Journal Europe, qui parle d’une nation transformée en «punching ball» du débat, en s’inquiétant de voir les deux candidats prendre le risque d’irriter un partenaire si précieux sur le plan diplomatique et commercial.
 
La presse internationale qui revient également sur l’interview que François Hollande a accordée à plusieurs journaux avant l’ouverture du sommet de Bruxelles. Un entretien où il dit son optimisme, et où il affirme ses désaccords avec Angela Merkel. Il explique aussi que sa démarche, c’est «une Europe à plusieurs vitesses» - déclaration perçue comme assez hostile aux pays ne faisant pas partie de l’eurozone, comme la Grande-Bretagne. Et si  les Britanniques finissaient par claquer la porte de l’Union? s’interroge The International Herald Tribune.
 
François Hollande qui répète son opposition à une austérité tous azimuts. L’Europe ne doit pas «être regardée comme une maison de redressement», dit-il. Un message repris ce matin à la Une du Guardian, qui y voit un avertissement très clair à l’égard d’Angela Merkel.
 
Pas de quoi dissiper le «brouillard» européen, d’après Der Tagesspiegel, qui veut croire que l’Allemagne et la France sauront renouer à temps avec la solidité et la solidarité mutuelle.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine