LIBAN

Attentat meurtier dans le centre de Beyrouth

LBC

Un attentat à la voiture piégée près de la place Sassine, dans le quartier majoritairement chrétien de Achrafieh, dans le centre de Beyrouth, a fait au moins deux morts et une dizaine de blessés ce vendredi.

Publicité

Une bombe a fait au moins deux morts et 15 blessés vendredi dans le centre de Beyrouth, a-t-on appris de source proche des services de sécurité.

On ignore si cet attentat visait un responsable politique alors que le Liban, où les plus hautes fonctions sont réparties selon des critères confessionnels, est en proie à des tensions entre partisans et adversaires du président syrien Bachar al Assad, confronté dans son pays à un soulèvement armé.

Plusieurs véhicules ont pris feu en raison de l'explosion, qui a fortement endommagé la façade d'un immeuble de plusieurs étages dans le quartier majoritairement chrétien d'Achrafieh.

Des ambulances ont convergé vers les lieux de la déflagration, d'où s'élève de la fumée.

Des habitants paniqués recherchaient leurs proches tandis que d'autres aidaient à transporter les victimes. Les forces de sécurité se sont déployées dans le quartier.

La Syrie a longtemps exercé une tutelle de fait sur le Liban après la guerre civile (1975-1990) et elle a dû retirer ses forces après l'attentat qui a coûté la vie au Premier ministre Rafic Hariri en février 2005 à Beyrouth.

Le dernier attentat en date dans la capitale libanaise a fait trois morts en 2008. Il avait endommagé un véhicule diplomatique américain.

REUTERS

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine