Dans la presse

"Liban, le spectre de la guerre"

Presse française, Lundi 22 octobre. Au menu de la presse française ce matin, l’attentat qui a coûté la vie au chef du renseignement libanais, dans lequel de nombreux Libanais voient la main de Damas, et la fiscalité française, version répercussions à l’étranger.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A voir ce matin dans la presse française, un retour sur l’attentat qui a tué, vendredi, le chef du renseignement libanais. Un attentat dans lequel de nombreux Libanais voient la main du régime syrien.
 
Le général Al Hassan était la bête noire de Damas, et il s’employait beaucoup, ces derniers mois à contrer ses agissements au Liban. Et si la Syrie tentait désormais d’exporter le conflit chez son voisin pour déstabiliser toute la région ? se demande Libération, qui titre ce «spectre de la guerre» qui plane de nouveau sur le  Liban. Une menace réelle, d’après le politologue libanais Ziad Majed, qui rappelle que c’est une carte que Bachar El Assad a commencé à jouer dès cet été, en promettant «un séisme pour toute la région» si son régime tombait.
 
Le Liban reste «un pays fragile», d’après Libération, à la fois «victime et enjeu de la fracture entre le monde sunnite dominé par les Saoudiens et les chiites fidèles à l’Iran, grand allié régional du clan Al-Assad». Libé qui lance cet appel: «Pour l’avenir et la sauvegarde de leur pays, les Libanais doivent savoir résister aux provocations de leur voisin. S’ils veulent collectivement préserver leur îlot de démocratie - aussi imparfaite soit-elle».
 
«Le Liban (est) en danger», s’alarme également le Figaro, en appelant lui aussi «chaque communauté à éviter» le «danger » de la guerre civile.
 
Le Figaro qui consacre sa Une à tout autre chose, une enquête sur ces Français qui ont choisi de s’exiler à Londres. Exil pour des raisons fiscales, évidemment, et d’après le journal, qui ne livre aucun chiffre sur l’ampleur du phénomène, mais évoque «un sauve-qui-peut général» depuis la (présentation) de la loi de finances pour 2013.
 
Le Figaro qui a révélé samedi le contenu du rapport Gallois commandé par le gouvernement sur la compétitivité des entreprises françaises. Le texte recommande une trentaine de milliards d’euros d’allégements de charges, rapportent les Echos, ce qui évidemment tombe comme un cheveu sur la soupe, à un moment où le gouvernement racle les fonds de tiroir.
 
Il en est certains, toutefois, que les débats sur  fiscalité et la compétitivité française ne semblent guère émouvoir. Certains groupes étrangers choisissent de continuer à investir en France. Les Echos parlent de «centaines» d’entreprises chaque année, 700 en 2011.
 
Parmi ces investisseurs, il y a bien sûr le Qatar, rappelle 20 minutes, qui a choisi d’investir massivement en France, et notamment dans les banlieues. Mais que cherche donc vraiment ce «partenaire particulier» ? se demandent certains esprits chagrins, qui disent vouloir une commission d’enquête parlementaire sur le sujet.
 
Sans transition, et pour terminer, on jette un coup d’oeil à la Une du Parisien, qui revient sur le parcours de Jérémy Bailly, l’un des leaders présumé du «groupe de Cannes», un groupe d’islamistes apprentis terroristes démantelé il y a 15 jours.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine