Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Ressembler à son adversaire"

Presse internationale, Lundi 22 octobre. Au menu de la presse internationale ce matin, l’attente et les attentes avant le troisième et dernier débat entre Barack Obama et Mitt Romney, l’assassinat du chef du renseignement libanais, et une double élection régionale au Pays basque.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse internationale, le troisième et dernier débat qui va opposer, ce soir, Barack Obama et Mitt Romney à la télévision.
 
C’est un débat dont The Guardian attend qu’il tire enfin la campagne présidentielle américaine vers le haut. «Jusqu’à présent, écrit le journal, le spectacle a été nul.  Les démocrates refont la même campagne qu’en 2008, en espérant que personne ne s’en apercevra. Barack Obama s’est borné à expliquer qu’il n’était pas parfait et qu’il avait fait de son mieux pendant 4 ans. Et son adversaire, Mitt Romney, est pire encore. Sa vision de l’Amérique se résume à une féérie où les licornes du libéralisme galopent sous les arc-en-ciel de la réduction des impôts et des déficits. Comme si la prospérité allait tomber du ciel». Bref, pour la qualité du débat, on repassera, résume le journal, qui ne voit dans cette campagne qu’un seul point d’intérêt: son suspense.
 
Barack Obama et Mitt Romney parlent beaucoup depuis le début de cette campagne de la Chine, où l’on suit évidemment cette campagne avec attention, et où l’on semble de prendre les choses avec une certaine distance, une certaine ironie. «Quand tout cela sera réglé, écrit The China Daily, et quelle que soit l’issue de cette élection, il sera grand temps de reconnaître que les Etats-Unis et la Chine sont sur le même bateau, naviguant sur des eaux quelque peu agitées. Et il sera temps, alors, de ramer ensemble».
 
A voir également, la colère des sunnites, au Liban, après l’attentat qui a coûté la vie au chef du renseignement, vendredi. La rue sunnite, partagée entre «la tristesse, la rage, et l’inconscience», voit dans cet attentat la main de Damas, qu’elle accuse de tenter de déstabiliser le Liban - à voir à la Une de L’Orient Le Jour, avec les images des obsèques du général Hassan, et des émeutes qui ont suivi. Le journal a choisi de rappeler les mots du journaliste libanais Ghassan Tuéni à la mort de son fils, assassiné en 2005. «Éteignons la vengeance. Rachetons la violence reçue en apprenant à souhaiter qu’elle soit la dernière. En apprenant à ne pas nous venger; en apprenant que la violence engendre la violence et que, dans ce cercle vicieux mimétique, nous la perpétuons et nous finissons par ressembler à notre adversaire».
 
La violence au Proche-Orient, toujours, avec l’annonce, hier, du démantèlement d’une cellule d’Al Qaida en Jordanie. C’est une info sur laquelle revient le britannique The Telegraph, qui rapporte que les autorités jordaniennes ont annoncé l’arrestation de 11 personnes soupçonnées de préparer une vague d’attaques terroristes contre des centres commerciaux et des diplomates étrangers dans le royaume. Des hommes qui auraient été arrêtés en «passant la frontière depuis la Syrie» voisine, d’après le ministère de l’Information.
 
A noter, enfin, la double élection régionale qui a eu lieu hier en Espagne. Un scrutin qui permet à la droite de garder la majorité absolue en Galice, tandis que les indépendantistes confirment leur percée au Pays basque,Ce double scrutin constituait un test pour Mariano Rajoy, qui se retrouve fragilisé par la crise et avec elle,  la montée des nationalismes basque et catalan, rappelle El Pais.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.