Accéder au contenu principal
Focus

Vague d'arrestation dans la mouvance salafiste.

Le président Marzouki a reçu cette semaine trois grands cheikhs djihadistes venus lui demander de relâcher leurs frères emprisonnés, sous peine d'une reprise des violences en Tunisie. Accusé de laxisme face aux salafistes le gouvernement a lancé une vague d'arrestation contre eux.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.