Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Ayrault en flagrant délit d’amateurisme ?"

Dans la presse française : le rapport Gallois sur la relance de la compétitivité préconiserait la suppression des 35 heures selon Le Parisien,les couacs du gouvernement Ayrault, la Libye qui, un an après sa libération totale, reste paralysée par des divisions politiques et tribales et l'opération séduction de Nikola Karabatic.

PUBLICITÉ

On commence avec une information du Parisien qui croit connaître la principale mesure préconisée par Louis Gallois dans son rapport sur la relance de la compétitivité :la suppression des 35 heures, autrement dit une remise en cause d’une des mesures les plus emblématiques de la gauche.
 
Cela ne devrait pas faciliter la tâche du gouvernement dont les couacs font couler beaucoup d’encre. "Ayrault en flagrant délit d’amateurisme ?" s’interroge Libération qui estime dans son édito que "ce n’est pas encore la déroute mais qu’il y a de quoi être dérouté".
Le Figaro, lui, fait la liste de tous ces couacs dans un article intitulé "Au gouvernement, le couac c’est tout un art".Le Parisien parle carrément du "mercredi noir d’Ayrault".
 
On referme le chapitre politique française et on ouvre celui de la Libye qui a fêté hier le premier anniversaire de la libération totale du pays. Mais pas de célébrations officielles ni de manifestations populaires massives nous dit Libération. La Libye reste fragile, le pays est paralysé par des divisions politiques et tribales.
 
C’est aujourd’hui que la cour d’appel de Montpellier rend sa décision dans l’affaire des paris truqués dans laquelle Nikola Karabatic est empêtré mais pourLibération la star du handball français a lancé une contre-attaque avec un plan média digne d’un chef d’Etat. Il a joué la carte de l’opinion pour créer un mouvement en sa faveur et cela a marché.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.