RWANDA

L'opposante hutue Victoire Ingabire condamnée à huit ans de prison

Figure éminente de l'opposition rwandaise, Victoire Ingabire a été condamnée mardi à huit ans de prison pour "conspiration" contre les autorités et négation du génocide de 1994. L'accusée, qui risquait la perpétuité, fera appel.

Publicité

L'opposante rwandaise Victoire Ingabire va faire appel de sa condamnation mardi à huit ans de prison pour "conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre" et négation du génocide de 1994, a annoncé son avocat à Kigali, dès l'annonce du verdict.

"On va faire appel, d'abord à la Cour suprême (du Rwanda) et ensuite, si on ne réussit pas, on ira devant la Cour africaine des droits de l'Homme et des peuples" à Arusha, en Tanzanie, a déclaré à l'AFP l'avocat britannique Iain Edwards.

"On est déçus car on pensait qu'elle allait être acquittée de tous les chefs d'accusation", a-t-il expliqué.

La Cour a condamné Mme Ingabire pour "conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre" et "négation du génocide", mais l'a acquittée de l'accusation de "propagation de l'idéologie de génocide".

Le 25 avril, le Parquet avait requis la perpétuité contre Mme Ingabire, une opposante déclarée au président rwandais Paul Kagame.

Mme Ingabire était absente à la lecture du verdict. Elle boycotte son procès depuis le 16 avril, pour protester contre une décision du tribunal d'écourter l'audition d'un témoin à décharge accusant les autorités rwandaises d'avoir fabriqué des preuves contre elle.

Présidente des Forces démocratiques unifiées, formation d'opposition non reconnue par Kigali, Victoire Ingabire, une Hutu, a été arrêtée et incarcérée en octobre 2010, quelques mois après être rentrée au Rwanda.

AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine