Accéder au contenu principal

Quand la saga "Star Wars" passe du côté obscur de la force

DR

Les "tweets" contre-attaquent. Le rachat de la franchise "Star Wars" par l'empire Disney suscite des réactions outrées (un peu) et amusées (beaucoup) sur la Toile. Revue des micro-messages...

Publicité

C'est avec stupeur que la galaxie des fans de "Star Wars" ont appris, mardi 30 octobre, que la saga, alors détenue à 100 % par la société de production de George Lucas, était tombée dans l'escarcelle Disney. Montant de la transaction : 4,05 milliards de dollars.

Acquéreur des studios d'animation Pixar ("Toy Story", "Wall-E", "Ratatouille", etc.) en 2006 puis du poids lourd des comics Marvel Entertainment ("Iron Man", "Avengers") en 2009, le géant américain du divertissement étend son empire sur le monde des franchises, ces épopées que Hollywood aime tant décliner en série.

Bien que le groupe ait annoncé la mise en production d'une troisième trilogie du célèbre "space opera", l’expansionnisme de Disney reste source d’inquiétude pour les inconditionnels des duels aux sabres laser. En clair, l’esprit bon enfant, sinon naïf, de Mickey Mouse est-il soluble dans le sombre univers de Dark Vador ?

Pas vraiment, à en croire certains utilisateurs de Twitter qui considèrent George Lucas, le vénérable et vénéré créateur de "Star Wars", comme un vendu.

 

 

D'autres préfèrent fustiger la toute-puissance culturo-financière du mastondonte Disney.

 

Plus obscur (de la force), les pessimistes voient dans ce rachat le signe annonciateur de la fin du monde. Carrément.

 

Mais la majorité des internautes préfèrent s'amuser de la collision entre deux univers diamétralement opposés.

 

 

 

Mais, au final, Disney a-t-il fait une bonne affaire ? Il faut croire que oui, si on considère cette acquisition à travers le prisme de l'actualité française.

 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.