Accéder au contenu principal

Med Mem, une plongée dans la mémoire de la Méditerrannée

À l'initiative de l'INA, le site Med Mem présente les archives de 14 télévisions de la Méditerranée. Il s’agit du premier site internet gratuit en trois langues (français, anglais, arabe) consacré au patrimoine audiovisuel méditerranéen.

PUBLICITÉ

Accéder au fond vidéo de la bibliothèque d’Alexandrie, en particulier les archives liées au Canal de Suez et à l’inauguration de la ville de Port-Fouad en 1926. Entendre la dernière lecture publique du poète Mahmoud Darwich à Ramallah en 2008, captée par la télévision palestinienne. Voir la première apparition télévisée de Jamel Debbouze au Maroc en 1993. En s’associant à des institutions et des médias de tout le pourtour méditerranéen, l’INA (Institut national français de l'audiovisuel) a lancé depuis le mois d'octobre un fond d’archives gratuites de près de 4 000 documents, vidéos et sonores, "Med Mem".

Avec la coopération de quelque quatorze télévisions - la chaîne publique algérienne ENTV, la Raï pour l’Italie, la bibliothèque d’Alexandrie, le réseau de radio-télévision publique israélien IBA, la radio et télévision d’État égyptienne (ERTU), le site a pu voir le jour en trois langues : français, anglais et arabe.

Si Med Mem présente une fresque chronologique et une carte interactive, il vaut surtout le détour pour ses dossiers thématiques constitués par des enseignants-chercheurs, sur les chansons et la musique populaire de la Méditerranée, la question coloniale et post-coloniale algérienne, ou encore la France vue par les médias marocains…

Chapeauté par l’INA, financé par la Conférence de l'audiovisuel méditerranéen (Copeam), le projet cherche à s’enrichir de nouveaux contenus - vidéos, sonores et dossiers éditoriaux. Nombre d’archives audiovisuelles restent à être sauvées tout autour de la Méditerranée.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.