Accéder au contenu principal
Dans la presse

"On va très bien, merci"

Presse internationale, Lundi 12 novembre. Au menu de la presse internationale ce matin, les bons résultats de l’économie chinoise, et l’autosatisfaction qu’ils nourrissent, et le scandale Jimmy Savile à la BBC, suite, et sans doute pas fin.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec le 18ème congrès du parti communiste chinois qui se tient en ce moment, en plein rebond de l’économie nationale.
 
Sur le front économique, les bonne nouvelles se multiplient, et elles sont annoncées ce matin à la Une du China Daily. Le journal évoque un secteur bancaire en excellente santé, des exportations en hausse, une inflation ralentie, et une accélération de la production industrielle. De quoi nourrir une indéniable confiance, et de quoi consolider l’ambition affichée de doubler le produit intérieur brut d’ici 2020. The China Daily explique à quel point ces bons résultats constituent un appel d’air important dans un contexte économique global morose, et en particulier dans les pays développés aux prises avec le problème de la dette.
 
Le congrès du PCC va désigner son nouveau numéro un, Xi Jinping, appelé, dans un second temps, à devenir le président de la République populaire de Chine. The Wall Street Journal recense un certain nombre de défis qui l’attendent désormais, notamment la façon dont il va gérer le problème majeur de la corruption, et comment il va aborder le terrain des réformes. Selon certains cadres du parti, cités par le journal, il n’y a rien à attendre de révolutionnaire de ce point de vue-là, et pas tout de suite, pas avant la fin de l’année prochaine, car la prise de décision est un processus long et collectif, et chaque réforme doit recevoir, en outre, l’aval des anciens du parti avant d’être mise en œuvre.
 
Les réformes à venir ne concerneront sans doute pas la politique de Pékin vis-à-vis des minorités. Le Figaro rappelle que depuis l’ouverture du congrès  à Pékin, 7 Tibétains se sont immolés par le feu. Une intensification du mouvement qui « vise à adresser un message fort au nouveau leadership » , d’après le gouvernement tibétain en exil à Dharamsala. Les autorités chinoises craignent par-dessus tout une immolation au coeur de Pékin, ce qui a conduit au déploiement dans la capitale d’hommes équipés d’extincteurs, sur la place Tiananmen, et aux abords du Palais du peuple où sont réunis les délégués du PCC.
 
A voir également ce matin, les suites du scandale Jimmy Savile, un ancien animateur de la BBC décédé l’an dernier, et  accusé depuis sa disparition, d’agressions sexuelles sur des dizaines de jeunes filles au cours de sa carrière. Cet énorme scandale fait la Une depuis des semaines de la presse britannique, et il est toujours à la Une ce matin de The Independent, qui revient sur la démission de George Entwistle. Le directeur général de la BBC, qui a dû démissionner samedi, après la diffusion d'une émission accusant à tort de pédophilie un ancien responsable politique conservateur. Ce n’est que le début, a prévenu lord Patten, le patron de BBC Trust, l’autorité qui coiffe la BBC.
 
Et si l’affaire Savile était l’occasion ou jamais de remettre la BBC en bon état de marche ? s’interroge de son côté The Guardian, en évoquant les sérieux problèmes de gestion des ressources humaines au sein de la très vénérable BBC, et ce depuis des lustres. Pour le journal, de ce point de vue, la BBC avait besoin d’être rappelée à l’ordre.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.