Accéder au contenu principal

Attentat meurtrier contre une église dans le nord du Nigeria

AFP

Plusieurs personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans un attentat à la voiture piégée contre une église située à l'intérieur d'une caserne de l'armée nigériane, dans le nord du pays.

Publicité

Un double attentat suicide à la voiture piégée a fait au moins onze morts et trente
blessés dimanche au Nigeria devant une église située dans une caserne, a annoncé l'armée.

Un autobus bourré d'explosifs est venu percuter l'un des flancs de l'église St Andrew, situé dans la caserne de Jaji, dans l'Etat septentrional de Kaduna, et a explosé cinq minutes après le début de l'office religieux, a déclaré le porte-parole militaire, Bola Koleoso.

Dix minutes plus tard, une voiture a explosé à l'extérieur de l'édifice, alors que de nombreuses personnes venaient secourir les victimes du premier attentat, a ajouté le porte-parole, qui fait aussi état de trente blessés.

La plupart des victimes ont été touchées lors de la seconde explosion.

Le double attentat n'a pas été revendiqué. La secte islamiste Boko Haram, qui veut l'instauration d'un Etat islamiste au Nigeria, a commis plusieurs attentats contre des églises ces dernières années.

L'armée nigériane a offert samedi 290 millions de nairas (1,4 million d'euros) pour des informations menant à la capture de dix-neufs dirigeants du groupe.

La secte concentre ses attaques dans le nord-est du pays mais comprend différentes factions à travers le Nigeria dont la population de 160 millions d'habitants compte autant de musulmans que de chrétiens.

L'insurrection a fait au moins 2.800 morts en trois ans, selon l'ONG Human Rights Watch (HRW)

REUTERS

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.