Accéder au contenu principal

L'Olympique lyonnais inflige une correction aux Marseillais

AFP

Au terme de la 13e journée de championnat, l'équipe lyonnaise s'est facilement imposée (4-1) face aux Marseillais qui jouaient à domicile au stade Vélodrome. Grâce à ce succès, l'OL prend les commandes de la Ligue 1 avec deux points d'avance.

Publicité

Grâce notamment à un triplé de Bafétimbi Gomis, Lyon s'est largement imposé au Vélodrome en humiliant Marseille (4-1) et s'est emparé du même coup de la place de leader du Championnat de France, mercredi en match en retard de la 10e journée.

Les Lyonnais, 4e avant cette rencontre, se propulsent donc seuls en tête, avec deux points d'avance sur le Paris-SG et Marseille qui a concédé sa première défaite de la saison à domicile.

Grâce à un but dès la 3e minute de Gomis sur un penalty qu'il avait lui-même obtenu, les joueurs de Rémi Garde, qui n'ont jamais été véritablement inquiétés, ont de suite pris la rencontre à leur compte.

Bien que très gras en raison de fortes précipitations, le terrain n'a en tous cas pas gêné les Lyonnais qui se sont mis à l'abri à la demi-heure de jeu, de nouveau par Gomis.

Sur un centre de la gauche de Dabo, Diawara était trop court et permettait à l'ancien Stéphanois de contrôler et d'ajuster Mandanda du gauche (2-0, 34).

Face à un tel handicap à la pause, Elie Baup n'avait pas le choix et sortait Barton à la pause, plutôt transparent, pour faire entrer Loïc Rémy et renforcer le secteur offensif.

Mais les espoirs marseillais allaient rapidement être anéantis. Cheyrou perdait un ballon à 35 mètres. Lacazette centrait pour Steed Malbranque qui trompait Mandanda d'un amour de reprise de volée du droit (3-0, 48).

La note était très salée pour les Marseillais. Le match virait au cauchemar quand Gomis, servi par Malbranque avait le temps de contrôler et de tromper Mandanda (4-0, 73).

Loïc Rémy parvenait bien à réduire le score (4-1, 78), mais il était bien trop tard. Et l'exclusion de Fanni à la 81e minute pour un tacle dangereux noircissait encore un peu plus la tableau.

AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.