Accéder au contenu principal

Kanouté accuse "certaines personnes" de censurer sa pétition sur la Palestine

AFP

Frédéric Kanouté a expliqué que les nombreuses rétractations de footballeurs prétendument signataires de sa pétition contre la tenue de l’Euro-2013 des moins de 21 ans en Israël étaient dû à des pressions sur les joueurs et leurs clubs.

Publicité

Le malaise est palpable depuis la publication, jeudi 29 novembre sur le site internet du Malien Frédéric Kanouté, d’une lettre adressée à l'UEFA pour protester contre la décision de l’instance européenne du football de confier à Israël l'organisation de l'Euro-2013 des moins de 21 ans.

Le Bureau de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) a annoncé mercredi avoir déposé plainte à Paris, après la diffusion de la pétition de joueurs adressée à l'UEFA pour protester contre la décision de confier à Israël l'organisation de l'Euro-2013 Espoirs.

"Cet appel dit de solidarité incite à la propagation de la haine antisémite dans notre pays par des allégations mensongères et en tout état de cause non vérifiées", estime le BNCVA.

Dans ce communiqué, le BNCVA "demande des sanctions contre les footballeurs qui veulent boycotter Israël (...) Nombreux se désistent déjà, dénonçant une manipulation et affirment n'avoir jamais été consultés ni avoir signé."

Soixante et un footballeurs professionnels avaient soi-disant répondu à l’appel de l’ancien Ballon d’Or africain en exprimant "(leur) solidarité avec le peuple de Gaza qui vit depuis trop longtemps en état de siège, et dont on refuse les droits humains les plus fondamentaux: la dignité et la liberté".

Mais voilà, depuis la publication de cette fameuse liste de footballeurs, nombre d’entre eux ont démenti avoir signé une telle pétition. Le plus célèbre, Didier Drogba, l’a fait savoir le 4 décembre  via le compte twitter de sa fondation. L’Ivoirien emboîtait le pas à Yohann Cabaye qui avait pris le premier ses distances, suivi en cela par le joueur de Valenciennes Anthony Le Tallec.

Ce mercredi, Frédéric Kanouté est revenu via un communiqué publié sur son site internet sur le désistement de ces footballeurs. Pour lui, l’explication est simple, les joueurs ont subi des pressions ! "Il est très triste que certaines personnes tentent de faire pression sur nous et nos clubs afin de réduire au silence les signataires et censurer ainsi notre liberté de penser." Frédéric Kanouté ajoutant : "La liberté d'expression et le bon fonctionnement de la loi sont des composants fondamentaux d'une société démocratique."

L’attaquant du club chinois de Beijing Guoan s’est également défendu d’être à l’origine de cette histoire rocambolesque. "J'ai reçu la déclaration sur la Palestine, de la part d'amis, me demandant si je désirais la signer. J'ai, à l'instar de plusieurs autres footballeurs, accepté de la signer en geste de solidarité avec un peuple occupé."

Le club de l’Olympique de Marseille a lui aussi réagi ce mercredi via un communiqué démentant fermement l'implication de joueurs olympiens dans la démarche de l’ancien joueur de Lyon et Séville. "Annoncés comme signataires dans les médias ainsi que sur le site officiel de Fredéric Kanouté, les joueurs olympiens Charles Kaboré, Steve Mandanda, Souleymane Diawara, André et Jordan Ayew et Rod Fanni tiennent à démentir leur participation. Les joueurs de l’OM concernés ne souhaitent pas prendre publiquement position sur un sujet d'ordre politique." Enfin sur la radio RMC, l'entourage d’Arnold Mvuemba a précisé qu'il n'était pas non plus signataire de cette pétition. 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.