Accéder au contenu principal

Grossesse de Kate Middleton : décès de l'infirmière victime d'un canular

AFP

L'hôpital londonien King Edward VII où la jeune épouse du prince William d'Angleterre a été admise lundi a annoncé le décès de l'une de ses infirmières, victime d'un canular téléphonique monté en début de semaine par une radio australienne.

PUBLICITÉ

Il y a des canulars qui tournent mal. L'hôpital londonien où la Duchesse de Cambridge a été hospitalisée en début de grossesse a annoncé vendredi le décès de l'une de ses employées, victime d'une blague téléphonique d'une radio australienne. L'auteur de la plaisanterie, une animatrice radio, s'était faite passer pour la reine afin d'obtenir des informations. "C'est avec une profonde tristesse que nous pouvons confirmer la mort tragique de Jacintha Saldanha, membre de notre personnel infirmier", a indiqué l'établissement dans un communiqué.

"Nous pouvons confirmer que l'infirmière, Jacintha, a été récemment victime d'un canular téléphonique à l'hôpital. L'établissement l'a soutenue pendant ce moment difficile", a-t-il ajouté.

La radio a annoncé sur sa page Facebook avoir "décidé que (les deux animateurs) ne reprendraient pas leur émission de radio jusqu'à nouvel ordre en signe de respect pour ce que l'on ne peut que qualifier de tragédie".

Le porte-parole de Scotland Yard a tenu une conférence de presse et confié que la "police avait été appelée peu avant 9h30, ce matin car une femme avait été retrouvée inanimée à Weymouth Street". Sur place, les services d'urgence n'ont pu que constater le décès et les investigations continuent pour connaître les circonstances de la mort".

Plusieurs médias britanniques ont présenté ce décès comme un possible suicide, une information qui n'était pas confirmée par la police ou l'hôpital.

Un canular qui tourne mal

L'infirmière avait été victime mardi du canular de deux présentateurs de 2Day FM, une radio de Sydney. Selon l'enregistrement de leur conversation entrecoupée de fous rires, diffusé sur Internet, les deux présentateurs étaient parvenus à s'entretenir mardi matin avec une infirmière du service où était traitée l'épouse du prince William.

Dans l'enregistrement, on entendait la présentatrice Mel Greig, demander, en vieillissant le timbre de sa voix, au standard de l'hôpital: "Pourrais-je, s'il vous plaît, parler à Kate, ma petite-fille?".

L'appel avait été mis en attente puis une infirmière avait décroché et répondu à la "reine" que Kate "dormait et qu'elle avait passé une nuit calme". "On l'a réhydratée car elle était très déshydratée quand elle est arrivée, mais elle est dans un état stable à l'heure qu'il est", avait-elle ajouté.

Malgré leur médiocre imitation de voix, ils avaient été transférés dans le service de la duchesse où une infirmière leur a révélé des détails en principe confidentiels sur l'état de santé de la jeune femme.

L'hôpital avait présenté de plates excuses pour être tombé dans le piège. "Il s'est agi d'un canular stupide que nous déplorons tous", avait déclaré le directeur de l'établissement, John Lofthouse. "Nous sommes très attentifs au respect de la
confidentialité des patients et allons revoir nos procédures quant aux appels téléphoniques de l'extérieur".
 

FRANCE 24 avec dépêches

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.