Accéder au contenu principal
Focus

Le "petit Mogadiscio" de Nairobi vit au rythme des attentats et de la répression policière

Eastleigh, le quartier somalien de Nairobi est devenu le théâtre d’attentats de plus en plus fréquents. La police accuse les sympathisants Al Shabaab d’en être responsables.

Publicité

Après plusieurs explosions, des émeutes ont éclaté : des résidents kenyans en colère s’opposant aux membres de la communauté somalienne. La police kenyane a renforcé ses patrouilles dans le quartier et procède à des arrestations brutales selon les résidents et les organisations des droits de l'homme.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.