Accéder au contenu principal

Bethléem prie pour la paix et la réconciliation au Moyen-Orient

AFP

Dans l'église de la nativité à Bethléem, en Cisjordanie, l'homélie de la messe de minuit a pris la forme d'un appel à la paix et à la réconciliation pour le Moyen-Orient "meurtri".

Publicité

Une veillée de Noël sous le signe de l'espoir pour les Palestiniens. Pour la ville de Bethléem, en Cisjordanie, considérée par les Chrétiens comme le berceau du christiannisme, il s'agissait de la première célébration de la nativité depuis la reconnaissance de la Palestine comme État observateur à l'Onu.

À minuit (22H00 GMT), le patriarche de Jérusalem, Monseigneur Fouad Twal, a présidé la grand-messe de Noël en l'église catholique Sainte-Catherine, contiguë à la Basilique de la Nativité, en présence de Mahmoud Abbas, du Premier ministre Salam Fayyad, du ministre jordanien des Affaires étrangères, Nasser Jawdeh, et de diplomates européens protecteurs des lieux saints.

Dans son homélie, le prélat, d'origine jordanienne, a salué les "efforts et positions courageuses" du président Abbas et du roi de Jordanie Abdallah II pour obtenir la reconnaissance de la Palestine comme État observateur à l'Onu.

"Cette reconnaissance doit être un pas décisif vers la paix et la sécurité de tous. Seule la justice et la paix en Terre Sainte peuvent rétablir la balance de l’équilibre régional et mondial !", a estimé Mgr Twal.

Le patriarche de Jérusalem a également appelé à la paix au Moyen-Orient. "Prions avec ferveur pour nos frères, en Syrie, qui meurent sans pitié ni appel ! Prions pour le peuple égyptien qui lutte pour l’entente, la liberté et l’égalité ! Prions pour l’unité et la réconciliation au Liban, en Irak, au Soudan, dans les autres pays de la région et du reste du monde. Prions pour la prospérité et la stabilité en Jordanie", a-t-il exhorté.

Benoît XVI : "Prions pour qu'Israeliens et Palestiniens puissent vivre libres"

"Depuis ce lieu saint, j’invite les politiciens et les hommes de bonne volonté à travailler résolument pour un projet de paix et de réconciliation qui embrasse la Palestine et Israël, et ce Moyen-Orient meurtri", a exhorté Mgr Twal, la plus haute autorité catholique romaine en Terre sainte.

À Rome, au cours d'une messe solennelle dans la basilique Saint-Pierre, le pape Benoît XVI a prié pour la paix en Palestine, en Syrie, au Liban, en Irak en plaidant pour "que les chrétiens puissent y maintenir leur demeure" et que "chrétiens et musulmans construisent ensemble leurs pays".

France 24 avec dépêches

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.