Accéder au contenu principal
Dans la presse

"L'Europe hargneuse"

4 mn

Presse internationale, Mardi 14 février 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, l’exaspération des Grecs et les inquiétudes de leurs partenaires européens, le double attentat anti-israélien de New Delhi et Tbilissi, et Xi Jinping.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse internationale avec l’exaspération des Grecs, qui se disent humiliés et étranglés par les mesures contenues dans le 4ème plan d’austérité voté dimanche soir.

La colère des manifestants grecs et l’état économique continue de susciter pas mal d’inquiétude chez les partenaires européens de la Grèce, et même une inquiétude grandissante côté allemand, d’après Der Spiegel. Le magazine s’interroge sur la viabilité de la stratégie qui a été choisie, et sur sa capacité à sortir durablement la Grèce des difficultés.

La Grèce, l’Allemagne, c’est aussi ce matin ce dessin publié par The Independent
. Une parodie grinçante d’un tableau de Goya, où l’on voit Angela Merkel dévorer à pleines dents la Grèce, comme Saturne dévorait ses enfants.
Le journal explique que les mesures d’austérité contribuent à créer une pauvreté insupportable. Pour preuve, deux chiffres: le recul de la croissance de 5,5 % l’an dernier, et la moitié des jeunes de moins de 25 ans qui sont sans travail. Des chiffres, et surtout des histoires dramatiques, comme les cas de ces parents obligés de confier leur enfant à l’assistance publique, faute de pouvoir les nourrir, ou ces familles entières réduites à survivre avec la retraite d’un de leur membre.

On passe maintenant en Syrie, où la répression se poursuit dans le sang et où la proposition de la Ligue arabe d’une force de paix commune avec l'ONU, ne suscite pas beaucoup d’espoir. C’est un euphémisme: le quotidien libanais L’Orient Le Jour résume assez bien l’accueil qui a été fait à cette proposition par l’opposition syrienne en évoquant «l’échec annoncé» du  nouveau plan arabe.

Et puis il est aussi beaucoup question ce matin des deux attentats qui ont visé hier le personnel des ambassades d'Israël à New Delhi et Tbilissi, un double attentat qui a fait plusieurs blessés dans la capitale indienne. The Guardian revient sur la réaction de Benyamin Netanyahou, qui a attribué ces deux attentats à l'Iran. Une accusation démentie par Téhéran.

Tout cela intervient à un moment où Israël semble de plus en plus déterminé à mener des frappes aériennes pour détruire les installations nucléaires iraniennes, mais plaide Haaretz, le double attentat qui vient d’avoir lieu ne doit pas faire pencher la balance en faveur de ce choix. Pour le quotidien, les explosions de Tbilissi et New Delhi sont la marque en réalité du faible pouvoir de nuisance de l’Iran.

A voir également ce matin, ce portrait consacré par le site Foreign Policy à Xi Jinping, le vice-président et probable prochain numéro un chinois, qui est en ce moment en visite pour une semaine aux Etats-Unis.
Foreign Policy s’est intéressé à la fois à son parcours et aux orientations que pourrait prendre sa politique étrangère s’il était désigné pour succéder à Hu Jintao; l’homme est un apparatchik qui aurait soigné ses relations avec les Etats-Unis mais serait moins enclin à nouer des liens positifs avec une Europe jugée «hargneuse».

Pour terminer, sans transition aucune, je vous propose une initiative qu’a relevée The Guardian, qui raconte que la mairie d’Istanbul a décidé de faire fermer leur étal aux vendeurs de marché qui interpellent trop fort leurs clients.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.