Accéder au contenu principal
Info éco

Blackberry : le canadien doit poursuivre sa route seul

Faute d'avoir pu convaincre d'autres investisseurs de l'accompagner, le premier actionnaire du groupe, Fairfax, a finalement retiré son offre d'achat. Une offre qui valorisait la société canadienne à hauteur de 4,7 milliards de dollars.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.