FOOTBALL - CAN-2013

Ronny : "C’était plus dur d’éliminer le Cameroun que de passer le 1er tour !"

AFP

Le Cap-Vert dispute ce samedi à Port Elizabeth face au Ghana le 1er quart de finale de Coupe d’Afrique de son histoire. Plus petit pays à avoir disputé une CAN, le Cap-Vert intrigue, surprend . Entretien avec le milieu de terrain, Ronny Soutou.

Publicité

De notre envoyé spécial à Port Elizabeth,

Le fait d’être en quart de finale, a-t-il changé quelque chose dans l’état d’esprit du groupe ?

Ronny Souto : Pas du tout. On est tous tranquille. Pour nous c’est que du bonus en ce moment. C’est notre première participation et on se qualifie pour les quarts de finale ! On joue pas mal en plus. Donc on profite, on savoure tout cela très sereinement. On ne calcule pas, on donne tout. Et on veut absolument faire quelque chose pour notre pays.

Le plus dur c’était de sortir le Cameroun en éliminatoires ou de passer ce 1er tour de CAN ?

Le plus dur c’était vraiment d’éliminer le Cameroun ! Au Cap-Vert, les gens ont tout de suite dit que ce serait difficile de passer les éliminatoires, surtout quand ils voyaient les joueurs qui forment cette équipe camerounaise et notamment le joueur le mieux payé au monde Samuel Eto’o.

Quand on a vu que le Cap-Vert tombait dans la poule A avec l’Afrique du Sud, le Maroc et l’Angola, on s’est dit que cela allait être très dur pour vous. Et pourtant, vous avez réussi à vous qualifier en terminant devant le Maroc et l’Angola. Comment vous avez fait ça ?

On a réussi ça en étant serein, conscient de notre potentiel. On sait que l’on a des qualités. Le message du coach était très clair et ainsi on a pu montrer à tout le monde que l’on savait jouer au foot.

Au départ c’est vrai que l’on était le petit de cette compétition, mais la magie du foot c’est justement de prouver que l’on peut faire plus.

Maintenant c’est donc le Ghana que vous allez affronter, une équipe présente en quart de finale de la CAN pour la quatrième fois consécutive. Que pouvez-vous nous dire sur cette adversaire ?

Tout le monde connait le Ghana. Pour moi, c’est la meilleure équipe actuellement en Afrique. Même meilleure que la Côte d’Ivoire !

On la joué face à eux lors d’un match amical en novembre. Il leur manquait des joueurs clés et on a quand même constaté que cela jouait vite, technique… On sait contre qui on va jouer.

Nous, on va essayer de jouer comme on sait le faire, mais en face c’est vraiment du lourd ! Individuellement, ils sont costauds mais collectivement c’est aussi très fort.

Vous sentez le soutien de votre pays ?

C’est hallucinant. Chez nous, on n’a jamais vécu de telles choses. Les gens sont sortis dehors, des personnes âgées, des enfants pour crier leur joie. Et pour nous les joueurs, de voir ça, c’est vraiment magnifique. C’est la force du sport.

Grâce à vous, le Cap-Vert a une exposition dans le monde entier à l’occasion de cette CAN, cela doit vous rendre fier…

Exactement ! Le 1er ministre nous avait justement dit avant de partir que nous les joueurs, on ne se rendait même pas compte de la grandeur de l’événement. Le simple fait d’être présent en Afrique du Sud pour disputer cette CAN, c’est énorme pour le Cap-Vert et cela nous rend très fier.

Propos recueillis par Christophe Jousset

Toute la CAN 2013, c’est sur can2013.rfi.fr

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine