LIBAN

Six morts, dont cinq soldats libanais, dans des heurts à la frontière syrienne

AFP

De violents affrontements ont opposé des militaires libanais à un groupe armé à Arsal, une localité de l'est du Liban située à proximité de la frontière syrienne. Six personnes ont été tuées, parmi lesquelles cinq soldats libanais.

Publicité

Au moins six personnes, dont cinq militaires libanais, ont été tués vendredi dans des heurts avec un groupe armé près de la frontière syrienne, a affirmé à l'AFP un responsable des services libanais de sécurité.

Plusieurs autres soldats ont été blessés au cours des affrontements, dont certains grièvement. Un des hommes armés, qui était recherché par l'armée libanaise, a également péri dans les échanges de tirs.

Les heurts se sont déroulés à Arsal, une localité sunnite près de la frontière syrienne, et ont impliqué des "islamistes" selon la source de sécurité, sans plus de précision.

Un correspondant de l'AFP sur place a vu des ambulances quitter Arsal en direction de Baalbeck, la grande ville de l'est du Liban.

Contacté par l'AFP, un porte-parole de l'armée a fait état d'"incidents", sans plus de précision.

Depuis le début du soulèvement en Syrie en mars 2011, des incidents parfois meurtriers ont éclaté à la frontière nord et est du Liban, où transitent de nombreux réfugiés fuyant les violences mais aussi des combattants hostiles au régime de Bachar al-Assad.

Selon les services de sécurité libanais, des heurts ont régulièrement opposé l'armée syrienne à des groupes armés favorables à la rébellion anti-Assad. Des affrontements ont également eu lieu entre des groupes armés et l'armée libanaise qui tente d'empêcher l'infiltration de combattants.

AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine