Focus

La sécurité des femmes, entre protection accrue et misogynie

Depuis le viol collectif suivi de la mort d'une étudiante à New Delhi, les Indiennes sont de plus en plus pointées du doigt. Plusieurs politiciens hauts placés ont déclaré publiquement que les femmes ne devaient plus sortir dans les rues à la nuit tombée.

Publicité

À Bombay, les femmes qui se promenent seules le soir ainsi que les couples non mariés peuvent écoper d'une amende de 1 200 roupies (18 euros). Une double peine pour les Indiennes modernes, qui dénoncent la misogynie de ces mesures.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine