Dans la presse

A Tombouctou, les gardiens du passé

A la une de la presse internationale, les gardiens des trésors historiques de Tombouctou, un divorce qui fait grand bruit en Chine, et un mystère vieux de 500 ans enfin percé : celui de la mort du roi Richard III.

Publicité

Au milieu de la guerre au Mali, il y a aussi certaines histoires qui donnent espoir. Et notamment la façon dont les habitants de Tombouctou ont pu sauver une grande partie de leur patrimoine. C’est à lire aujourd’hui dans le International Herald Tribune. Et toujours à propos de cette crise au Sahel, un avertissement lancé par le journal Gulf News : derrière cette guerre se profile une crise humanitaire.

On reparle ce matin des cyber attaques menées par la Chine. Après le New York Times, le Wall Street Journal affirme à son tour avoir été victime des hackers.

On en vient à cette décision de justice qui fait justement grand bruit en Chine : une américaine a obtenu le divorce à la suite de violences conjugales, explique The Independent. L’affaire a le mérite de braquer les projecteurs sur les violences conjugales en Chine. La décision de ce week-end pourrait donc délier les langues et pousser d’autres femmes à dénoncer les violences qu’elles subissent. C’est en tout cas ce qu’espère le China Daily.

Et puis pour terminer cette découverte historique en Grande Bretagne : un mystère vieux de plus de 500 ans qui vient d’être percé. Hier, des scientifiques ont annoncé que le squelette, découvert sous un parking de la ville de Leicester était bien celui de Richard III, dernier roi Plantagenêt, mort au combat en 1485, à la bataille de Bosworth Field… Une découverte scientifique majeure, relayée dans The Guardian.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine