Dans la presse

"Ils veulent tuer la révolution"

Dans la revue de presse française de ce vendredi 7 février : un retour sur les événements qui secouent la Tunisie puis sur le débat sur le mariage pour tous à l'Assemblée Nationale.

Publicité

La presse française revient longuement sur le chaos tunisien ce matin. Un titre choc pour le quotidien d'extrême gauche l’Humanité, « Ils veulent tuer la révolution. » Plus de nuance à la une du journal la Croix. « Les Tunisiens divisés, la Tunisie paralysée. »

« Un assassinat qui met la Tunisie en danger » ton alarmiste également pour le Monde qui parle dans son édito d’un berceau du printemps arabe à l’heure du drame. « Ce qui est sur, c’est qu’Ennahda a laissé s’installer un climat délétère en tolérant des violences. »

Dans le Figaro on parle encore de Tunisie, mais on se concentre sur la journée d’aujourd'hui. « Une Tunisie, au bord du chaos » : le Figaro s’inquiète de cette appel à la grève générale. Le journal prend de la hauteur dans son édito, voyant dans les événements actuels "un miroir des dérives de ce printemps arabe. »

Un cran de plus dans la mise en accusation d’Ennahda dans Libération qui interroge ce matin Faouzia Charfi, membre du parti d’opposition alJjomhouri. A la question « tenez-vous Ennahda pour responsable des violences actuelles ? » elle répond pas un « oui, sans aucun doute. »

Autre thème traité par la presse française : le débat sur le mariage homosexuel à l'Assemblée Nationale. « Ce n’est plus un marathon, c’est un soap opera » écrit le Monde. « On se croirait chez les fous » raconte un député écologiste.

S’il est une personnalité qui sort grandi de ce débat selon le Parisien, c’est la ministre de la Justice, Christiane Taubira… « transfigurée » écrit le journal.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine