RUSSIE

Seize mineurs tués dans une mine du Grand Nord après un coup de grisou

AFP

Seize mineurs sont morts dans une mine de charbon de la république des Komis (Grand Nord russe) après une explosion de méthane, a indiqué, lundi, le ministère russe des Situations d'urgence. Deux autres seraient toujours coincés sous terre.

Publicité

Une explosion de méthane s'est produite lundi 11 février dans une mine de charbon de la république des Komis (Grand Nord russe). Seize mineurs ont été tués, cinq autres ont été secourus, deux sont portés disparus, selon un nouveau bilan du ministère russe de l'Intérieur.

Deux cent cinquante-neuf mineurs travaillaient à la mine Vorkoutinskaïa au moment de l'explosion à 06h28 GMT, à 800 mètres de profondeur, a précisé à l'AFP une porte-parole du ministère, Elena Smirnykh. Vingt-trois mineurs se trouvaient dans le puits où s'est produite la déflagration.

Plus de 280 secouristes ont participé aux opérations de sauvetage. "Les familles des victimes recevront 2 millions de roubles [50 000 euros]" chacune a déclaré Vladimir Poutchkov, le ministre des Situations d'urgence.

La mine Vorkoutinskaïa, connue pour ses conditions climatiques extrêmes, fait partie du complexe minier Vorkoutougol, composé de cinq mines. Mis en exploitation en 1973, le complexe a une capacité de production de 1,8 million de tonnes de charbon par an. Il appartient au groupe sidérurgique russe Severstal.

FRANCE 24 avec dépêches

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine