Sur le net

Une vidéo de deux femmes passées à tabac choque l’Angola

La vidéo de deux femmes passées à tabac dans un magasin choque la Toile angolaise. Une série télévisée chinoise sur le Tibet suscite la colère des utilisateurs du web. t une touriste britannique retrouve ses photos de vacances grâce à un internaute néerlandais.

Publicité

Une vidéo de deux femmes passées à tabac choque l’Angola

Ces images filmées la semaine dernière bouleversent l’Angola depuis leur mise en ligne. On y voit deux femmes, accusées de vol dans un magasin, être agressées sexuellement et sévèrement battues par plusieurs hommes qui font notamment usage de fouets et de bâtons pour rouer de coups les deux coupables présumées. Une scène d’une rare violence qui a choqué une partie des internautes du pays qui se tournent désormais vers les réseaux sociaux pour exprimer leur indignation.

En effet, bien qu’Internet joue encore un rôle limité en Angola, ils ont malgré tout été nombreux à se ruer sur Twitter pour dénoncer l’attitude des tortionnaires filmés dans la vidéo et appeler les autorités judiciaires du pays à faire toute la lumière sur cette affaire afin de punir au plus vite les auteurs de ces actes barbares. Des internautes qui rappellent également que les citoyens angolais n’ont pas à se faire justice eux-mêmes et qui espèrent que leur mobilisation permettra d’empêcher que pareille situation ne se reproduise à l’avenir.

Un mouvement en ligne pour obtenir justice pour des victimes de torture qui n’est d’ailleurs pas une première dans le pays depuis le début de l’année. En janvier déjà, ce clip montrant des prisonniers être passés à tabac par leurs gardes, sans réel motif apparent, avait suscité une importante vague d’indignation chez les internautes angolais.

Deux affaires très largement commentées et dénoncées en ligne qui illustrent, pour le journaliste Reginaldo Silva, l’engouement récent des Angolais pour le web. Un outil qui, selon lui, sera bientôt incontournable dans le pays pour obtenir des informations et réagir à l’actualité.

 

Colère contre une série télévisée chinoise sur le Tibet

« Ce n’est pas une question d’indépendance ou de séparatisme, ce n’est qu’une question de respect ». Voici les paroles de ce morceau de rap écrit en langue chinoise par un groupe de jeunes musiciens tibétains. Objectif : dénoncer la façon dont ont été représentées leur histoire et leur culture dans une série télévisée chinoise.

Diffusée le mois dernier sur la télévision d’Etat, la série, intitulée « Secret du Tibet », revenait sur l’histoire de la région dans les décennies qui ont précédé sa prise de contrôle par le pouvoir communiste chinois dans les années 50. Une fiction dont le scénario se conformait en tous points à la version officielle, c’est-à-dire celle d’une libération du Tibet qui a permis d’y abolir un système féodal basé sur le servage.

Mais sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes tibétains ont accusé la série de faire la part belle aux clichés et aux préjugés, en offrant une image complètement déformée de leur histoire et de leur culture. L’utilisateur Tsewang Thar estime ainsi que le programme constitue ni plus ni moins une insulte envers les Tibétains.

Une opinion partagée par une blogueuse chinoise issue de l’ethnie Han, majoritaire dans le pays. Sous couvert d’anonymat, elle affirme en effet que cette émission n’a fait qu’envenimer davantage les relations intercommunautaires dans la région.

La polémique intervient d’ailleurs dans un contexte très tendu. D’après des organisations en exil, un moine se serait récemment suicidé par le feu pour protester contre la politique menée par Pékin au Tibet. Il s’agirait du 100e cas d’immolation à l’intérieur du pays depuis 2009.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Quand elle a perdu la carte mémoire de son appareil photo dans un bar d’Amsterdam l’été dernier, la Britannique Catriona Bowman pensait que ses souvenirs de vacances passées avec une amie seraient perdus pour toujours. Mais c’était sans compter sur la persévérance du jeune Néerlandais qui a retrouvé la carte mémoire. En effet, ce dernier en a récemment extrait plusieurs photos pour les compiler dans cette vidéo intitulée « Qui est cette fille ? ». Et grâce à ce clip relayé sur les réseaux sociaux, il n’aura mis qu’une dizaine de jours pour retrouver la jeune touriste, qui a bien entendu été ravie de retrouver ses photos de vacances.

 

Le chat, nouveau pion du Monopoly

Les dés sont jetés pour le fer à repasser qui a été supprimé du Monopoly à la suite d’un vote organisé sur Facebook. Hasbro, l’éditeur du célèbre jeu de société, a sollicité l’avis des internautes du monde entier pour désigner le pion qui allait disparaître au profit d’un jeton plus moderne. Appelés également à choisir le nouveau venu, les fans du jeu ont plébiscité le chat qui fera donc bientôt son entrée sur le plateau du Monopoly.

 

Vidéo du jour

Zoe n’est pas une chienne comme les autres puisqu’elle maîtrise à la perfection une cinquantaine de tours tous plus impressionnants les uns que les autres. Comme on peut le voir dans cette vidéo de démonstration de ses talents réalisée par sa propriétaire, l’animal est en effet capable de marcher sur les pattes arrières mais aussi sur celles de devant ou enchaîne avec facilité des sauts spectaculaires… Un toutou acrobate qui pourrait aisément décrocher un poste dans un cirque.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine