Accéder au contenu principal

À l'appel du collectif "One Billion Rising", des milliers de personnes dansent contre les violences faites aux femmes

Danser pour la liberté des femmes victimes de violence : c'est ce que proposait la campagne "One Billion Rising", à l'occasion de la Saint-Valentin. De Kaboul à Londres, des milliers de personnes dans le monde ont participé à l'événement.

Publicité

Quelques milliers de femmes ont manifesté jeudi 14 février, le jour de la fête des amoureux, dans des dizaines de villes du monde "pour en finir avec la violence faite aux femmes" dans le cadre de l'appel mondial 1 Billion Raising (Un milliard se lèvent).

Les manifestantes, qui portaient des pancartes "Protégez les femmes", ou "Les bras sont faits pour étreindre", ont dansé, comme le voulait l'appel à cette manifestation mondiale, tout en lançant des slogans pour "mettre fin à cette violence".

"Un tiers des femmes du monde entier vont être victimes de violences dans leur vie", a indiqué à l'AFP Donna Park, de Cincinnati (Ohio), présente à l'une des manifestations à Washington. Aux États-Unis, "une femme est agressée sexuellement toutes les deux minutes et battue toutes les 9 secondes. C'est aussi un problème grave aux États-Unis, souvent ignoré", a-t-elle expliqué.

En Inde, la mobilisation a été particulièrement suivie après le viol collectif d'une jeune femme, en décembre, qui avait suscité une vague d'indignation sans précédent dans le pays.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.