Accéder au contenu principal

Dans son dernier Angelus, Benoît XVI affirme ne pas abandonner l'Église

Face à une foule compacte réunie Place Saint-Pierre pour sa dernière bénédiction, le pape Benoît XVI a affirmé dimanche ne pas abandonner l'Église, mais vouloir se dédier "encore plus à la prière et à la méditation", selon le souhait de Dieu.

Publicité

Le pape Benoît XVI, visiblement très ému, a déclaré dimanche que Dieu lui avait demandé de "se dédier à la prière et la méditation", ce qui ne signifie pas "abandonner l'Eglise", lors de son ultime prière de l'Angelus avant sa démission historique, dimanche sur une Place Saint-Pierre noire de monde.

Fait exceptionnel avant une démission quasi unique au cours des 2.000 ans d'histoire de l'Eglise catholique, le pape a évoqué sa propre personne et "ce moment de sa vie" lors de sa prière avant l'Angelus.

"Le Seigneur m'a appelé à +monter sur la montagne+, à me dédier encore plus à la prière et à la méditation", a-t-il dit, interrompu à plusieur reprises par les chaleureux applaudissements de la foule qui brandissait des banderoles "Saint-Père nous t'aimons", "merci sa Sainteté", "fidèle aux papes, les papa boys".

"Mais ceci ne signifie pas abandonner l'Eglise, au contraire, Si Dieu me demande celà c'est justement pour que je puisse continuer à la servir avec la même intensité et le même amour, comme je l'ai fait jusqu'à présent, mais désormais d'une façon plus adaptée à mon âge à mes forces", a-t-il poursuivi, louant le ciel avec un grand sourire pour le retour d'un grand soleil à Rome après plusieurs jours de pluie.

Comme à l'accoutumée, Joseph Ratzinger a ensuite salué les fidèles dans plusieurs langues, et conclu par un message improvisé, fait exceptionnel de sa part : "Nous serons toujours proches!"

AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.