FOOTBALL

Benzema convoqué par la justice à Madrid, le jour du match France-Espagne

AFP

Après avoir été flashé à 216 km/h sur une route près de Madrid, l'attaquant français du Real est convoqué par la justice espagnole le 26 mars. Cette date coïncide avec la rencontre France-Espagne comptant pour les éliminatoires du Mondial-2014.

Publicité

Karim Benzema va devoir s'expliquer devant la justice espagnole suite à son excès de vitesse dans la nuit du 3 février, durant laquelle il a été flashé à 216 km/h. Après avoir repoussé sa comparution (prévue initialement ce mardi) en raison du Clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone, la justice espagnole a finalement fixé son procès au matin du 26 mars.

Or cette date coïncide avec la rencontre au sommet entre la France et l’Espagne pour les éliminatoires de la Coupe du Monde. Interrogé à ce sujet, le porte-parole du Tribunal supérieur de Madrid a toutefois expliqué que ce choix ne devrait pas pénaliser le joueur : "Il s'agit d'une comparution immédiate, dans laquelle le prévenu doit certes être présent, mais qui, s'il reconnaît les faits, durera au maximum une dizaine de minutes".

Cette comparution, prévue à 10 h du matin, permettrait donc au joueur français d’être présent sur la pelouse du Stade de France pour le match capital pour la qualification au Mondial 2014.

Pour son excès de vitesse, Benzema risque quatre ans de retrait de permis, ainsi que trois à six mois de prison. Cette peine pourrait toutefois être commuée en des travaux d’intérêt généraux (de 31 à 90 jours) ou en une amende définie selon les revenus du contrevenant.

"Le plus probable dans ce genre de cas est que l'accusé reconnaisse les faits parce que cela amène automatiquement une réduction de la peine", a précisé le porte-parole du Tribunal supérieur de Madrid.

Avec dépêches

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine